La Ville de Lac-Mégantic appuie officiellement le Comité de vigilance

Le conseil municipal de Lac-Mégantic a donné son appui, par voie de résolution... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Le conseil municipal de Lac-Mégantic a donné son appui, par voie de résolution officielle, aux recommandations du Comité de vigilance pour la sécurité ferroviaire.

Les élus ont convenu d'envoyer cette résolution officielle aux chefs de partis fédéraux actuellement en campagne électorale, au ministre des Transports du Québec, au député provincial de Mégantic, à l'Union des municipalités du Québec, aux fédérations québécoise et canadienne des municipalités et aux candidats aux élections fédérales du comté Mégantic-L'Érable.

Les recommandations du comité suggéraient notamment que la Ville devrait installer des panneaux, le long de la voie ferrée, rappelant aux conducteurs de trains la limite de vitesse fixée à 10 milles à l'heure (environ 16 km/h) sur tout le territoire de la ville de Lac-Mégantic et que la Ville devrait demander formellement à Transports Canada de produire un document expliquant aux citoyens comment les inspections de la voie ferrée sont effectuées.

Il était aussi demandé que la loi devrait prévoir un nombre maximum de wagons pouvant être transportés dans un convoi-bloc de pétrole ou de matières dangereuses et que le gouvernement du Canada devrait intégrer sans délai et de façon permanente à son programme d'investissement dans les infrastructures un volet dédié à la modernisation des voies de chemin de fer du pays, en priorisant la construction de voies de contournement des villes et villages.

On suggère également qu'un fonds d'indemnisation devrait être constitué, par le gouvernement fédéral, au bénéfice des personnes et des municipalités victimes d'accidents survenus sur le réseau ferroviaire fédéral, capitalisé par les compagnies qui transportent des produits dangereux et par le gouvernement du Canada.

Par ailleurs, la mairesse Colette Roy Laroche a promis de fournir un calendrier de l'inspection indépendante sur la sécurité des rails, dès que l'ouverture des soumissions serait effectuée le 16 septembre. Quatre firmes indépendantes ont été invitées à soumissionner. Dès cette date, la commande pourrait être donnée pour la production de cette inspection, qui ne devrait pas coûter plus de 25 000 $, espère-t-on au conseil municipal. Un rapport serait livré pour la fin du mois de novembre.

Concernant le remplacement du ponceau érodé, la Ville a tenu des rencontres avec des représentants de la Central Maine and Quebec (CMQ) Railway. Elle a effectué des pressions pour obtenir une réponse rapide pour le remplacement de ce ponceau qu'elle jugeait en piètre état, mais que la CMQ et Transports Canada jugeaient non dangereux à court terme, mais dû pour être remplacé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer