Le King's Hall dévoile sa signature (photos)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(COMPTON) Il y avait longtemps que les murs du King's Hall n'avaient pas résonné ainsi du brouhaha d'une foule. Le lancement VIP qui a eu lieu hier après-midi a permis aux curieux de découvrir la salle d'exposition du nouveau concept qui promet de faire renaître le célèbre domaine de ses cendres.

David Leslie ... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

David Leslie 

Imacom, Jessica Garneau

Racheté en 2014 après une période d'abandon de 12 ans, le King's Hall a officiellement entrepris sa métamorphose; la bâtisse passera d'un complexe hôtelier à un projet de plus de 300 unités d'habitation. La première de trois phases prévoit la mise en vente de 60 unités en bordure du chemin Cochrane, soit six unités par immeuble. La livraison des premiers condos habitables est prévue pour le 1er mars 2016.

«Nous savions que par le passé plusieurs acheteurs avaient tenté sans succès de remettre à flot le King's Hall, mais il semble que personne n'avait perçu le potentiel immobilier que représentait ce site de 30 acres, souligne Sam Atsaidis, un des promoteurs du projet avec son frère Tom et l'entrepreneur Roby Lefrançois. La vente de condos nous permettra redonner au King's Hall sa gloire d'antan.»

Fort conscients de la valeur historique du bâtiment, l'architecte David Leslie et la jeune designer Stéphanie Daigle ont pris soin d'intégrer les éléments architecturaux caractéristiques du King's Hall en y apportant une touche résolument moderne et actuelle. «Les condos se veulent un hommage au style Tudor de la bâtisse, mais dans une version actualisée», déclare Mme Daigle. On retrouve d'ailleurs plusieurs éléments propres à ce style dont un toit à forte pente, lequel fait place à des plafonds cathédrales au dernier des trois étages du condo, des portes et fenêtres hautes et étroites, ainsi de de hautes cheminées, chaque condo comprenant un foyer au propane.

«Lorsque l'on travaille avec une personnalité forte comme celle du King's Hall, on se doit de respecter l'héritage architectural des lieux, rappelle M. Leslie. Il n'y a aucun intérêt à copier un style ancien. L'architecture est le reflet d'une société et comme elle, il est normal qu'elle évolue.»

Il y avait longtemps que les murs du King's Hall... (Imacom, Jessica Garneau) - image 2.0

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Les unités sont d'ailleurs modulables selon les besoins des clients, incluant la clientèle à mobilité réduite dont les condos se situent au rez-de-chaussée. Le seul bémol repose sur l'aménagement des commodités (terrain de tennis, piscine, sentiers pédestres et autres), prévu seulement à la phase trois du projet, soit dans quatre à cinq ans.

Résidant à Compton, Mylène Cloutier et Benjamin Cousineau font d'ailleurs partie de ces jeunes professionnels qui souhaitent transiter entre la location d'un appartement et l'achat d'une maison en passant par l'acquisition d'un condo. «On travaille beaucoup et on souhaite consacrer notre temps libre à voyager et passer du temps ensemble, pas à faire des rénos sur la maison», confie Mylène.

L'équipe Lafleur-Davey responsable de la vente des condos sera présente ce week-end au King's Hall de 12h à 16h pour accueillir les acheteurs, ainsi que durant les Comptonales les 26 et 27 septembre. Les visiteurs pourront profiter de l'occasion pour déguster un thé à l'anglaise ou un verre de vin dans le salon du roi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer