Une inauguration émouvante pour la femme d'affaires Renelle Anctil

Renelle Anctil (à dr.) est ravie de voir... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Renelle Anctil (à dr.) est ravie de voir que le prénom d'une de ses grands-mères a été immortalisé. On aperçoit la femme d'affaires en compagnie de la coordonnatrice du Centre des femmes Memphrémagog, Angèle Laroche, et de la présidente de cet organisme, Francine Desjardins.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) L'inauguration de la maison Zoé a fait vivre des moments émouvants à la femme d'affaires Renelle Anctil hier matin à Magog. «Couper le ruban à l'entrée de cette maison a été un honneur incroyable», a-t-elle confié.

L'une des grands-mères de Mme Anctil se prénommait Zoé. Elle a longtemps vécu à Saint-Denis-de-Brompton et a réussi le tour de force de démarrer en affaires après avoir donné naissance à 12 enfants. Son prénom a été immortalisé grâce au Centre des femmes Memphrémagog, qui est à l'origine de la création de la maison Zoé.

«Ma grand-mère était une agente de changement auprès des dames dans sa paroisse, raconte la femme d'affaires. Elle incarnait des qualités qu'on souhaite que les femmes développent.»

«L'ouverture de cette maison nous permet de dire mission accomplie.»


Inaugurée jeudi, la toute nouvelle maison Zoé abrite le personnel du Centre des femmes Memphrémagog (CFM), qui a récemment quitté des locaux trop exigus en bordure de la rue Principale Ouest à Magog.

«Je lève mon chapeau, a lancé la présidente du CFM, Francine Desjardins, lors de l'inauguration. L'ouverture de cette maison nous permet de dire mission accomplie.»

Un coup de pouce

Pour réussir à acquérir un immeuble résidentiel et créer la maison Zoé, le CFM a fait appel à Renelle Anctil. La femme d'affaires a aidé l'organisme à amasser l'argent qui a servi de mise de fonds pour l'achat du 288 de la rue St-Patrice Ouest à Magog. Elle est notamment intervenue pour que l'organisme profite d'un taux hypothécaire avantageux à l'achat.

Mairesse de Magog et cofondatrice de l'organisme communautaire magogois, Vicki May Hamm était présente lors de l'inauguration de la maison Zoé. Elle a salué le projet concrétisé par le CFM.

«Des femmes ont rêvé d'avoir des ressources pour elles directement à Magog. Ça fait chaud au coeur de voir que, des années après la fondation de cet organisme, ses activités se poursuivent. Ce qui est plaisant en plus, c'est que ce projet voit le jour dans un contexte d'austérité», a-t-elle confié.

Coordonnatrice du centre, Angèle Laroche croit que les femmes se «sentiront chez elles à l'intérieur de la maison Zoé. C'est un véritable milieu de vie qu'on leur offre maintenant», soutient-elle.

Des commerces locaux, dont la Microbrasserie La Memphré et la Table Alain Roger, supportent financièrement le projet. Un spectacle bénéfice au profit de l'organisme est prévu au Vieux clocher de Magog au cours des mois à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer