Fête des vendanges: départ caniculaire, mais populaire

Si la Fête des vendanges rime habituellement avec rentrée automnale, c'est... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Si la Fête des vendanges rime habituellement avec rentrée automnale, c'est plutôt sous un soleil de plomb que les milliers de visiteurs ont cultivé leur appréciation viticole au cours des trois premiers jours.

Si la Fête des vendanges rime habituellement avec... (Imacom, Maxime Picard) - image 1.0

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Ils ont été 46 000 épicuriens à se rendre à la pointe Merry au cours de ce premier de deux week-ends d'activités à la Fête des vendanges Magog-Orford, des chiffres qui laissent croire que l'événement atteindra au moins les 84 000 visiteurs de l'édition précédente.

« Les deux premiers jours ont été extraordinaires, des journées typiques de la Fête des vendanges, explique Jérémy Parent, directeur général de l'événement. Aujourd'hui (lundi), c'est une journée chaude et c'était annoncé depuis le début de la semaine donc c'est normal que l'achalandage soit moins important. Quand on nous prévoit une canicule comme ça, c'est comme si on nous annonçait de la pluie. »

Tout de même, M. Parent indique que l'événement est une fois de plus choyé côté température, particulièrement en ce qui concerne les prévisions du week-end prochain.

« Ça risque d'être très occupé avec une température d'une vingtaine de degrés et un ciel voilé. Ça, c'est une température automnale qui est parfaite pour nous. Actuellement, on a encore la moitié de nos ventes en ligne qui ne se sont pas encore présentées ici. Eux, ils vont venir la semaine prochaine », explique-t-il.

Cet achalandage appréciable sourit aussi aux producteurs viticoles et aux marchands qui en profitent pour réaliser des ventes, mais surtout pour discuter avec une clientèle captive.

« Les gens sont intéressés et intéressants, ils posent beaucoup de questions sur les produits. Ce n'est peut-être pas très rentable en ce qui concerne les ventes, mais on le fait avant tout pour se faire connaître », reconnaît David Cartier, l'un des propriétaires du Domaine Cartier-Potelle, spécialisé dans la production de cidres.

« Souvent, les gens nous approchent pour connaître les produits, ils sont très curieux et c'est agréable parce que les gens ont souvent des préjugés négatifs envers les cidres et leur perception change après avoir goûté nos produits », indique pour sa part Sophie Blanchet de chez Union libre, un domaine qui produit des cidres et des vins à Dunham.

Notoriété acquise

Si l'événement a atteint une notoriété enviable auprès des résidants des Cantons-de-l'Est en général, la Fête des vendanges attire de plus en plus d'aficionados viticoles en provenance de partout au Québec. Pierre Martin et Linda Bibeau de Trois-Rivières, des habitués de la fête et de la région, ont profité d'un lundi moins achalandé pour préparer un pique-nique à partir des produits québécois vendus par les marchands sur place, le tout accompagné d'une bouteille de vin, évidemment.

« C'est notre tradition, on a commencé ça la première année qu'on est venu », souligne Mme Bibeau.

Cette année, ils ont entraîné avec eux leurs amis Jocelyn Thériault et Bernise Lefebvre, de Joliette, qui en étaient à une première expérience à la Fête des vendanges.

« C'est beau, c'est bon, c'est bien organisé. On fait quelques tests avec les produits achetés et c'est un bel endroit pour les découvrir », résumait M. Thériault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer