« Elle a accompli une tâche gigantesque »

«Colette Roy-Laroche peut partir la tête haute». (ARCHIVES LA TRIBUNE)

Agrandir

ARCHIVES LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «Colette Roy-Laroche peut partir la tête haute».

L'ancien préfet de la MRC du Granit, Maurice Bernier, soutient que la mairesse de Lac-Mégantic peut quitter la vie politique municipale avec le sentiment du devoir accompli.

«Sa renommée dépasse les frontières de la région et même du Québec. C'est une femme de coeur, déterminée et à l'écoute des gens qui l'entourent», estime Maurice Bernier.

La préfète actuelle de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, salue une mairesse qui était à l'écoute de ses citoyens.

«C'est une femme qui prenait un peu de recul avant d'agir. Personne n'est préparé à faire face à une situation comme elle a vécu. Elle a su bien faire ce qui devait être fait après juillet 2013», estime Marielle Fecteau.

N'eût été la catastrophe du 6 juillet 2013, la mairesse Roy Laroche, âgée de 72 ans, aurait été à la retraite depuis les élections municipales de novembre 2013. Son mandat et celui de tout le conseil municipal a plutôt été prolongé pour deux ans en raison de la tragédie, donc jusqu'en novembre 2015.

«Colette Roy Laroche est une femme de devoir. Elle est allée au bout du mandat et a accompli de manière exceptionnelle ce qu'elle devait accomplir. Elle s'est consacrée à la communauté. Son seul intérêt était de contribuer à l'amélioration de la qualité de vie de ses concitoyens», estime Maurice Bernier.

Malgré la tâche colossale de réhabilitation, de décontamination et de reconstruction dans un contexte où la population devait composer avec la perte de 47 concitoyens à la suite de la tragédie du 6 juillet 2013, Colette Roy Laroche a persévéré.

«Elle a appliqué la théorie des petits pas. C'est certain que Colette Roy Laroche va manquer à Lac-Mégantic, mais je suis sûr que quelqu'un puisse prendre la relève. Je n'ai aucune inquiétude sur le plan du leadership à Lac-Mégantic», soutient Maurice Bernier.

Marielle Fecteau signale que les citoyens de Lac-Mégantic devront maintenant se mobiliser.

«Je ne veux nommer personne, mais je sais que certaines personnes sont pressenties. Cependant, je suis sûre que de bons candidats vont se manifester pour reprendre le travail entrepris. Les deux prochaines années vont servir à reconstruire la ville et faire en sorte d'occuper le centre-ville. Son successeur devra aussi être capable de travailler non seulement avec les citoyens, mais aussi avec les intervenants des divers ministères», indique Mme Fecteau.

Maurice Bernier souligne le fait que Colette Roy-Laroche a pris la sage décision de penser à elle.

«Elle a vécu deux années très difficiles et émotives tant sur les plans personnel que professionnel. Elle a accompli une tâche gigantesque», estime Maurice Bernier.

«Je comprends la décision de Mme Roy-Laroche de quitter la mairie. Ce sont deux années qui ont été difficiles pour elle, mais elle prend une sage décision pour elle», ajoute la préfète de la MRC du Granit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer