Un projet immobilier de 5 millions à l'Îlot Tourigny

Très présent dans l'actualité de la région de Magog depuis quelques semaines,... (LA TRIBUNE, JEAN-FRANÇOIS GAGNON)

Agrandir

LA TRIBUNE, JEAN-FRANÇOIS GAGNON

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(magog) Très présent dans l'actualité de la région de Magog depuis quelques semaines, l'homme d'affaires Gilles Bélanger a soumis une offre d'achat à la Ville de Magog en vue d'acquérir des terrains à l'Îlot Tourigny

M. Bélanger a l'intention de réaliser un projet immobilier d'envergure sur l'Îlot Tourigny, délimité par les rues Merry, Principale et Saint-Patrice. Il prévoit effectuer un investissement supérieur à cinq millions $.

«Ce que je veux faire à cet endroit, ce sont des espaces pour les technologies de l'information et des communications (TIC). Magog offre un environnement fabuleux pour les entreprises de ce secteur et il faut en profiter. Entre autres, on aimerait attirer ici des entreprises qui sont installées à Montréal», lance l'homme d'affaires.

Selon les informations recueillies, des commerces s'installeraient également dans les bâtiments qui seraient construits à cet endroit. Un stationnement d'une certaine importance serait également aménagé.

Gilles Bélanger estime que près de 200 emplois seront créés grâce à son projet au centre-ville. L'homme d'affaires répète à qui veut l'entendre qu'il souhaite favoriser le développement économique de la ville de Magog.

Mairesse de Magog, Vicki May Hamm confirme que sa municipalité est présentement en discussion avec M. Bélanger. Il est d'ailleurs possible qu'il soit question du projet de l'homme d'affaires lundi prochain, lors de l'assemblée publique du conseil municipal.

«C'est un super projet et on est enthousiaste, déclare Mme Hamm. Ce qui nous est proposé rejoint la vision de la Ville. Je fais toutefois attention : il ne faudrait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.»

Insuccès

On comprend aisément la mairesse de se réjouir. En effet, la Ville de Magog a déjà tenté de dénicher un acheteur pour la maison Tourigny-Laforest, mais sans succès. La municipalité a par surcroît organisé un appel de propositions pour l'Îlot Tourigny et cette démarche s'est soldée par un échec.

De toute évidence, le travail réalisé à Magog par Gilles Bélanger, ces dernières années, met la mairesse en confiance. L'homme d'affaires s'est chargé de la construction des nouveaux locaux de l'École Montessori Magog et il est derrière le projet du Carrefour santé globale. «Ses bottines suivent ses babines. Il va au bout quand il dit qu'il livrera un projet» , affirme Vicki May Hamm.

Directeur général de Magog technopole, André Métras accueille aussi avec satisfaction ce que projette M. Bélanger. «Ça fait un petit moment que je suis au courant. Là, il met ça sur la voie plus rapide et on en est bien heureux», confie-t-il.

M. Métras indique que, si tout fonctionne normalement, un incubateur pour entreprises du secteur des TIC sera créé àl'Îlot Tourigny.  Il espère de plus que Magog technopole sera en mesure de déménager dans les nouveaux locaux qui verront le jour à cet endroit.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer