Fin de non-retour pour l'église Saint-James

Conformément à l'offre d'achat reçue par le Diocèse anglican de Québec,... (LA TRIBUNE, MARYSE CARBONNEAU)

Agrandir

LA TRIBUNE, MARYSE CARBONNEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(COMPTON) Conformément à l'offre d'achat reçue par le Diocèse anglican de Québec, l'église Saint-James the Less passera aux mains de l'homme d'affaires et conseiller municipal René Jubinville. Une offre conditionnelle à l'acceptation de la demande déposée par le représentant du Diocèse, James Sweeny, au Comité consultatif d'urbanisme afin de retirer certains vitraux, la cloche, ainsi les bancs, l'ensemble de ces éléments patrimoniaux étant attendus au Bishop' s College School où ils seront «protégés et respectés».

C'est ce qu'a validé le maire de Compton, Bernard Vanasse, lors d'une résolution adoptée lors de la réunion du conseil qui s'est tenue hier soir. «Considérant qu'un avis juridique a été rendu récemment confirmant que la réglementation actuelle ne permet pas à la Municipalité de Compton d'interdire la transformation ou la modification, la rénovation, ni même la démolition de l'église Saint-James. Il est résolu que le conseil se voit maintenant dans l'obligation de prendre acte de la décision de la communauté anglicane de vendre ce titre à un particulier et de traiter cette transaction selon les règles en vigueur.»

«Nous avons été mis devant un fait accompli, a commenté M. Vanasse. La zone où se trouve l'église n'avait pas été décrétée patrimoniale, nous n'avons donc aucun argument.» Le maire de Compton a aussi démenti la rumeur a l'effet que le conseil municipal précédent n'avait jamais montré aucun intérêt face au site de l'église Saint-James, celui-ci ayant antérieurement offert à la communauté anglicane d'assumer «les frais de démolition du bâtiment en échange de la cession du terrain à la municipalité, attendu que la municipalité s'engagerait à conserver les éléments patrimoniaux afin de les réintégrer à des immeubles au sein de notre village.» Il semble que l'offre soit tombée lettre morte, mais elle contredit les propos de James Sweeny à l'effet que la Municipalité de Compton aurait décliné par deux fois la possibilité d'acquérir le site.

«Au mois de juin, on devait se pencher sur ce dossier, mais l'inondation est arrivée et on a eu d'autres chats à fouetter. C'est là qu'on a su par la porte d'en arrière que l'église avait été vendue», a expliqué Bernard Vanasse. Or, le conseiller René Jubinville se défend bien d'avoir profité de l'état d'urgence généré par les pluies diluviennes de juin, son offre ayant été dûment déposée en amont du sinistre.

«René Jubinville est un homme d'affaires et je trouve dommage qu'on s'acharne sur lui, a soulevé Jacques Masson. Il aurait dû trouver une tierce personne pour acheter l'église et la racheter six mois après, ça n'aurait pas fatigué personne, mais il a juste été honnête.»

D'autre part, certains citoyens présents dans l'assemblée ont exprimé haut et fort leur souhait que René Jubinville revienne sur sa décision en rétrocédant le terrain et l'édifice à la communauté ou, à tout le moins, d'y réfléchir. «Je n'y réfléchirai pas. Je suis un homme d'affaires avant toute chose, a tenu à rappeler M. Jubinville. C'est tout ce que les gens doivent comprendre.» Ce dernier devrait faire connaître ses intentions concernant la vocation future du site dès cet automne.

Certains gardent toutefois espoir. «Je souhaite vivement qu'il change sa position, a déclaré Michel Gaudreau. Je le respecte en tant qu'homme d'affaires, mais est-ce qu'être un homme d'affaires c'est toujours pour soi-même ou aussi pour la communauté? L'individualiste et le capitalisme ont leur place, mais l'équilibre a aussi sa place.»

«C'est la motivation des bénévoles qui vient d'en prend une claque, a déploré Michèle Lavoie. On a d'autres éléments patrimoniaux à Compton et on n'a toujours pas de PIIA (Plan d'implantation et d'intégration architecturale), on va donc en perdre d'autres.»

mcarbonneau@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer