Un spectacle en direct du salon

Le groupe de musique Durham Country Poet était... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Le groupe de musique Durham Country Poet était en prestation samedi à Stanstead, chez la famille Newman. De gauche à droite, Neil Elsmore, David Whyte, Kevin Harvey, James Preimel et Carl Rufh.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gabrièle Roy
La Tribune

(STANSTEAD) À peine le pied sur le seuil de la porte qu'on se sent déjà en famille : un accueil convivial, des enfants qui s'amusent en courant après un chien, des hors-d'oeuvre pleins la table et un excellent groupe de musique en performance live dans le salon... Personne n'oserait penser que les invités en sont pratiquement tous à leur première rencontre. C'est pourtant le cas.

Samedi, dans une ambiance des plus chaleureuses, Hal Newman, un résidant de Stanstead, recevait un 10e groupe de musique à son domicile, selon le concept de «House Concert». Enfants ou adultes, canadiens ou américains, tous sont les bienvenus. Avec ou sans réservation, les adultes peuvent assister au concert au coût de 20 $, et les enfants, eux, y assistent gratuitement. Samedi, certains étaient venus de Châteauguay, d'autres de Laval et certains de l'autre côté de la frontière.

«Nous avons eu l'idée de recevoir des concerts chez nous parce que nous vivons dans un petit village, loin des villes comme Montréal ou Burlington, là où se déroulent la plupart des grands spectacles, explique M. Newman. Nous voulions que nos deux jumelles - qui jouent de la musique - puissent connaître les performances de musique en direct et dans une ambiance acoustique.»

La maison des Newman est la troisième au Québec à accueillir des musiciens d'un peu partout au Canada et aux États-Unis. Très bientôt, les Newman recevront également un groupe de l'Australie.

Après avoir été accepté dans le programme de National Home Routes (Chemin Chez Nous), Hal Newman a reçu l'horaire lui indiquant les prochains groupes musicaux qui allaient jouer dans son salon. Devenu un passionné, il a décidé de partir à la quête de groupes de musique. Il a depuis reçu la visite de plus de six groupes qu'il a lui-même contactés. «Contrairement à certains concerts à la maison, j'assure aux musiciens une somme de 400 $ et un endroit pour dormir dans un gîte de la région», explique-t-il.

Le groupe en prestation samedi était composé de quatre musiciens et d'un chanteur. The Durham County Poets est un band qui a pris forme il y a déjà quelques années à Ormstown, en Montérégie. Avec leur harmonica, guitare acoustique, guitare électrique, percussions et basse, ils occupaient la majeure partie du salon où une trentaine de personnes étaient bien installées.

Le chanteur, Kevin Harvey, mentionne que les concerts comme ceux-ci sont de plus en plus populaires, surtout en Ontario et aux États-Unis. «Ce sont vraiment mes soirées préférées, dit-il. C'est très différent de jouer dans un pub, car les gens se déplacent ici pour t'écouter. Souvent, dans un bar, les gens vont pour prendre un verre et si la moitié ne t'écoutent pas, ça devient un peu embarrassant.»

L'intimité de ces séances musicales est la clé de leur réussite. M. Newman raconte que lorsque Christine Campbell et Blake Johnson, des chanteurs de la Nouvelle-Écosse, étaient de passage chez eux, un jeune qui portait un chandail de Metallica a demandé à Mme Campbell si elle pouvait jouer The Immigrant de Led Zeppelin. Étonnamment, la chanteuse de blues avait grandi en écoutant cette chanson et ce fut une performance mémorable pour tous.

«Ce n'est pas quelque chose qui arrive dans de grandes salles, commente M. Newman. C'était comme dans les films.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer