Rayes quitte la mairie... pour ne plus revenir

Alain Rayes... (Archives La Presse)

Agrandir

Alain Rayes

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) C'est avec un pincement au coeur que le maire de Victoriaville des six dernières années, Alain Rayes, a récupéré ses effets personnels et franchi la porte de l'hôtel de ville, hier. S'il est nostalgique, il quitte tout de même son poste avec la ferme conviction qu'il ne sera pas de retour.

«Je suis rendu là dans ma vie. Je passe à autre chose. J'ai le goût de continuer à représenter les gens, mais à un autre palier de gouvernement. J'ai quand même fait six ans et je suis fier de ce qui a été accompli, mais je regarde maintenant devant», affirme celui qui briguera les suffrages en tant que candidat du Parti conservateur dans la circonscription de Richmond-Arthabaska.

M. Rayes passera officiellement le flambeau au conseiller Christian Lettre, ce soir à l'occasion d'une séance extraordinaire du conseil. Ce dernier sera en poste jusqu'au 19 octobre ou jusqu'à ce que les Victoriavillois élisent un nouveau maire. Par souci d'intégrité, le maire sortant ne sera pas impliqué dans les décisions du conseil pendant la campagne électorale fédérale.

«Je me rendrai disponible si nécessaire, en cas d'urgence, mais je veux éviter toute ambiguïté. Je fais pleine confiance aux élus qui m'entourent», ajoute-t-il.

«Je suis bien connu à Victoriaville, mais le comté est très grand et il y a beaucoup de travail à faire.»


Alain Rayes voit d'un bon oeil que son chef ait décidé d'opter pour une longue campagne électorale. Ce marathon lui permettra de mieux connaître les enjeux de sa gigantesque circonscription et de se faire connaître davantage.

«Je suis bien connu à Victoriaville, mais le comté est très grand et il y a beaucoup de travail à faire. C'est un avantage que la campagne soit aussi longue, d'autant plus que les autres candidats et les autres chefs étaient déjà en campagne depuis un bon bout de temps», statue-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer