Drummondville: tous les sinistrés ont réussi à trouver un nouveau toit

La vie continue pour les sinistrés de l'incendie de Drummondville qui ont tous... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) La vie continue pour les sinistrés de l'incendie de Drummondville qui ont tous réussi à trouver un nouveau toit.

Cinq jours après avoir été mis à la rue par un incendie qui a rasé un édifice de 36 logements et coûté la vie à trois personnes à Drummondville dans la nuit du 22 au 23 juillet, les 20 sinistrés pris en charge par la Croix-Rouge n'ont pas renouvelé leur demande d'aide à l'organisme puisque tous ont réussi à être relogés.

« La possibilité leur était toujours offerte, on n'aurait laissé personne à la rue c'est certain », explique le responsable des communications de la division québécoise de la Croix-Rouge, Carl Boisvert.

Les sinistrés avaient la possibilité de résider dans un hôtel de Drummondville jusqu'à dimanche midi, le temps de parvenir à trouver un nouveau logis. Avec l'aide de la Ville qui a effectué des démarches afin de localiser les logements libres sur son territoire, des sinistrés se sont installés sous un nouveau toit alors que d'autres ont été accueillis chez de la famille ou des amis.

La Croix-Rouge s'est chargée de couvrir les frais liés au service hôtelier, ainsi qu'à la distribution de nourriture et de vêtements. L'organisme a puisé dans ses ressources financières habituelles puisqu'aucun fonds spécial n'a été créé pour venir en aide aux sinistrés.

Par ailleurs, l'enquête pour déterminer la cause de l'incendie est toujours en cours. La Sûreté du Québec a indiqué qu'aucun nouveau détail n'était à communiquer pour le moment dans ce dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer