La retraite du Dr Morin fait doubler la liste d'attente

Le départ à la retraite du Dr Gilles Morin, après 48 ans de pratique à... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Le départ à la retraite du Dr Gilles Morin, après 48 ans de pratique à Asbestos, laisse sans médecin de famille quelque 1400 personnes dans cette région. Ses patients viendront littéralement doubler la liste d'attente de la clientèle orpheline à Asbestos, mais à l'installation des Sources du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, on est confiant qu'ils seront pris en charge rapidement.

C'est du moins l'assurance qu'a donné à La Tribune, mercredi, Marie Lamothe, chef de l'administration des programmes services généraux et santé publique au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie-Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, installation des Sources.

«Les cas les plus urgents, dit-elle d'entrée de jeu, ont déjà été transférés à des médecins de l'une ou l'autre des deux installations du Groupe de médecine familiale (GMF) des Sources.» Il s'agit d'une centaine de cas lourds que le Dr Morin a lui-même confié à des collègues.

Les 1400 autres patients du Dr Morin seront inscrits au Guichet d'accès pour la clientèle orpheline (GACO) de la région des Sources, qui compte présentement 1150 personnes. On leur attribuera alors un code de priorité, selon leur état de santé et selon les observations du Dr Morin.

«Leur dossier sera ensuite attribué à des médecins quand des places se libéreront», explique Mme Lamothe.

Ces gens n'ont aucune démarche à faire puisqu'ils recevront bientôt une lettre les informant de leur inscription automatique au GACO, précise Mme Lamothe.

Parmi les mesures qui permettent de croire que l'attribution de dossier se fera rapidement, Mme Lamothe fait valoir qu'une jeune médecin est arrivée à Asbestos depuis quatre semaines et qu'une autre, installée depuis l'an dernier, n'a pas encore fini de bâtir sa clientèle.

Le GMF des Sources est également en phase d'implantation d'un mode d'accès rapide qui fait en sorte que plutôt que de visiter systématiquement son médecin de famille chaque année, la clientèle est invitée à appeler quand il y a besoin, avec l'assurance qu'elle obtiendra un rendez-vous dans un délai de deux semaines.

Mme Lamothe énumère ensuite le fait que deux infirmières praticiennes spécialisées sont en poste au GMF des Sources depuis 2012, toutes les deux associés à un médecin, et qu'elles sont en position de prendre en charge les cas les moins lourds de la liste d'attente.

Enfin, les patients inscrits au GACO ont par ailleurs accès à une clinique de dépannage où ils peuvent par exemple faire renouveler des médicaments pris régulièrement, ce qui peut parfois leur éviter de recourir à une visite à l'urgence.

Le Dr Gilles Morin a annoncé en début d'année son intention de partir à la retraite le 1er juillet. L'homme de 73 ans a pratiqué toute sa vie à Asbestos.

«C'est le début de son départ qui va s'échelonner sur plusieurs semaines», a précisé hier Mme Lamothe.

Le Dr Morin a préféré ne pas commenter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer