Figurants recherchés pour le tournage d'une télésérie américaine à Sherbrooke

Des figurants sont recherchés pour le tournage d'une télésérie américaine,... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Des figurants sont recherchés pour le tournage d'une télésérie américaine, produite par ABC / Disney, qui s'effectuera à Sherbrooke entre juillet et décembre 2015.

Les auditions pour pourvoir une soixantaine de postes - rémunérés - se tiennent jeudi de 16h à 20h au Centre de foires de Sherbrooke. Les personnes recherchées doivent avoir beaucoup de disponibilités et de flexibilité durant toute la période du tournage, et doivent correspondre à l'un des deux profils de personnages.

La première catégorie est constituée d'hommes mesurant entre 5'9 et 6'2 et de femmes mesurant entre 5'5 et 5'9, âgés de 23 à 35 ans, en excellente forme physique. Les personnes sélectionnées dans cette catégorie joueront des personnages d'agents du FBI en entraînement, d'entraîneurs et d'analystes.

La deuxième catégorie consiste pour sa part en des hommes et des femmes âgés de 35 à 50 ans, qui interpréteront des passants, spectateurs, policiers et gens d'affaires.

C'est l'agence Casting Quarters, en collaboration avec le Bureau du cinéma et de télévision de Sherbrooke, qui lance cette invitation à la population.

Pour l'instant, le nom de la série qui sera tournée en partie à Sherbrooke reste un mystère. « On aurait bien souhaité dévoiler le nom de la télésérie dès maintenant, mais ABC était n'étaient pas encore prêts donc il a fallu se ranger derrière eux », explique Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications chez Destination Sherbrooke.

Celle-ci révèle toutefois qu'il s'agit d'un thriller, qui sera en ondes dès l'automne.

Occasion en or pour Sherbrooke

L'organisme paramunicipal se réjouissait évidemment du tournage qui devrait s'amorcer sous peu à Sherbrooke. « C'est un peu le fruit du travail que l'on fait depuis qu'on est membres du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec », souligne Lynn Blouin, directrice à la commercialisation et aux communications chez Destination Sherbrooke, qui agit à titre de commissaire du Bureau du cinéma et de la télévision de Sherbrooke.

C'est en misant sur un certain lieu en particulier (qui ne peut être révélé pour le moment) ainsi qu'en assurant qu'un bon accueil serait offert à l'équipe que Sherbrooke a obtenu le tournage, souligne Mme Blouin.

« Le premier facteur, c'est le lieu. Il faut que ça fitte avec ce qu'ils avaient en tête en faisant le scénario. C'est ce qui est arrivé ici », ajoute-t-elle.

Comme d'autres productions qui sont venues en région - dans les dernières années, on peut penser aux films North Pole et My Sister's Kids -, la réalisation de la télésérie amènera des retombées économiques. Celles-ci sont toutefois encore plus intéressantes que celles des deux films, puisqu'il y a création d'emplois avec les rôles de figuration, et parce que la série pourrait bien se poursuivre sur plusieurs saisons. « Naturellement, quand une télésérie entre en ondes, la popularité fait qu'elle revient ou qu'elle ne revient pas. Mais on s'entend que c'est quelque chose qui devrait être très bien en vue autant aux États-Unis qu'au Canada anglais, donc s'il y a une récurrence dans la série, il y a une récurrence dans les retombées aussi », souligne Mme Blouin.

« Au-delà de la retombée économique qui va être liée à ça, on est aussi en train de créer des liens avec des gens d'une grande ligue. Ce qu'on sera en mesure de leur offrir comme accueil va également nous donner une réputation, une crédibilité avec des gens de ce calibre-là, qui va créer un climat de confiance pour des productions ultérieures. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer