Marc-André Skelling est sur le point de commencer son traitement expérimental

Marc-André Skelling... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Marc-André Skelling

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Marc-André Skelling devrait commencer son traitement expérimental en provenance des États-Unis d'ici la semaine prochaine. C'est ce que son médecin lui a prédit lors de son dernier rendez-vous médical.

« Marc-André est le premier et le seul Canadien à recevoir ce traitement. Les Américains qui développent ce traitement l'ont accepté dans le programme par compassion et ils paieront tous les frais associés à ce traitement », se réjouit Muguette Skelling, la mère du jeune homme de 24 ans atteint de la maladie de Hodgkin.

Rappelons que ce printemps, Marc-André Skelling apprenait que son nom était retiré de la liste d'attente pour une greffe de moelle osseuse, son seul espoir de guérison. Ses médecins lui avaient expliqué que son corps était trop fragilisé par sa lutte contre le cancer, qui perdure depuis 2011, pour recevoir une greffe.

Le traitement expérimental a été développé et testé aux États-Unis, mais Marc-André pourra le recevoir en sol canadien au CHUS de Fleurimont. Il s'agit d'un traitement coûteux donné par intraveineuse toutes les deux semaines.

« C'est un traitement qui coûte au total 300 000 $ par an. S'il n'avait pas été offert gracieusement, la RAMQ en aurait payé une portion, mais il aurait fallu débourser 60 000 $ de nos poches », relate la maman soulagée de ne pas avoir à tenir compte de ces frais dans le budget familial.

« Il recevra 4 ou 5 traitements et s'il réagit bien, il poursuivra les séances », ajoute Mme Skelling qui garde espoir de voir son fils guérir même si le traitement américain a pour objectif de stabiliser son état plutôt que de viser sur une rémission complète.

Pour soutenir Marc-André Skelling, un Bercethon est organisé le 22 juillet au Camping coop familiale du Prévert de Birchton. Dès midi, et pendant 24 h, des adeptes du camping se berceront afin d'amasser des fonds. L'objectif est de réduire les soucis financiers du jeune homme d'East Angus pendant qu'il poursuit son combat. Ceux qui veulent contribuer à la cause sont invités à passer offrir leur don le jour du Bercethon ou le faire par la poste d'ici là.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer