Rébellion des patriotes au Village québécois d'antan

D'un habituel paisible, le Village québécois d'antan a été transformé en... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) D'un habituel paisible, le Village québécois d'antan a été transformé en véritable champ de bataille au cours du week-end, alors qu'on y a simulé la rébellion des patriotes de 1837 et 1838. Au cours de ces deux journées d'activité particulièrement courues par familles et férues d'histoire, une quarantaine de comédiens personnifiant villageois, patriotes, loyalistes et soldats britanniques ont investi le site drummondvillois afin d'offrir un spectacle haut en couleur qui a culminé, dimanche en fin de journée, par la bataille de Longueuil.

« C'est une reconstitution assez fidèle, on vit vraiment une vraie guerre, comme ça se serait déroulé à l'époque. On utilise même des carabines de l'époque, les sons qu'on entend sont les mêmes. On n'utilise évidemment pas les mêmes munitions », explique le directeur général du Village, Éric Verreault.

Lorsqu'ils ne sont pas à s'affronter, les comédiens se retranchent dans des campements aménagés spécialement pour l'occasion. Ils y consomment des mets d'époque et interagissent avec les visiteurs. Si le cadre de leurs interventions est planifié, ils ne se gênent pas pour improviser en fonction des commentaires des observateurs.

« Les visiteurs encouragent les patriotes, ils s'impliquent verbalement dans les confrontations et les comédiens embarquent là-dedans, ça vient ajouter à l'expérience, on a vraiment l'impression d'y être », ajoute le directeur, précisant que le tout est fait de façon sécuritaire pour éviter que des visiteurs un peu trop impliqués s'en prennent physiquement à des soldats britanniques.

Afin de s'assurer de la fidélité des différents événements présentés, on a confié les activités du week-end à la Société de reconstitution du Bas-Canada. Elle s'est assurée qu'il n'y ait pas d'anachronisme dans le matériel utilisé et que les habits, dont les impressionnants uniformes de l'armée britannique, représentaient bien ceux de l'époque.

En plus d'être un bon divertissement, cette présentation a permis aux gens d'en apprendre un peu plus sur cette période marquante de l'histoire du Québec. « C'est un peu l'objectif du Village d'informer en plus de divertir », précise le directeur.

3000 visiteurs

C'était la quatrième année que l'on présentait cette reconstitution historique, une importante valeur ajoutée aux activités régulières du Village. Éric Verreault estime que près de 3000 personnes ont convergé vers le site du secteur Saint-Charles pour l'occasion.

« Le temps était magnifique et les gens ont été au rendez-vous. On est toujours un peu à la merci de Dame nature », résume-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer