Couleur et chaleur au rendez-vous au Mondial des cultures

Des centaines d'artistes provenant des cinq continents ont déambulé dans les... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Des centaines d'artistes provenant des cinq continents ont déambulé dans les rues du centre-ville de Drummondville, dimanche soir, dans le cadre du traditionnel défilé du Mondial des cultures.

De la Côte d'Ivoire au Mexique, en passant par la Slovaquie, l'Inde et l'Australie, tous les acteurs du 34e Mondial étaient présents afin de serrer la pince des amateurs et de leur donner un bref aperçu de ce qui les attend d'ici le 19 juillet. Vêtus de leurs plus beaux atours, ils y sont allés de quelques pas de danse, de mélodies et de chants traditionnels de leurs pays d'origine.

Les rythmes des tam-tams et d'autres instruments de musique résonnaient sur un vaste secteur de la municipalité, annonçant aux gens de la région (qui représentent environ 60 % des visiteurs) que le Mondial était de retour encore une fois cette année.

Le Mondial a également fait appel à La Farniente, un groupe d'animation de rue comico-italienne qui en a mis plein la vue aux spectateurs en plus de leur décrocher les sourires.

Afin d'ajouter à l'expérience multiculturelle, les organisateurs ont choisi de modifier l'itinéraire du défilé afin de circuler dans des rues un peu plus étroites. On voulait ainsi que les gens soient plus près de l'action, mais aussi que le spectacle soit plus condensé.

« On a décidé de miser sur la proximité entre les gens et les artistes, on a voulu offrir une expérience plus conviviale », explique le directeur général du Mondial, Charles Guillemette.

On a également choisi de ramener le défilé le week-end et de le devancer d'une heure afin de permettre à un maximum de gens d'y assister. Force est d'admettre que le Mondial a gagné son pari. Le soleil venait à peine de se lever, dimanche matin, que les Drummondvillois commençaient déjà à installer leurs chaises en bordure de rue afin de s'assurer une place aux premières loges. Au total, on estime à plus de 35 000 personnes la foule qui s'est amassée en bordure du trajet long de près d'un kilomètre menant au parc Woodyatt.

Non seulement étaient-ils présents en grand nombre, mais bon nombre ont répondu à l'appel de l'organisation en revêtant des habits colorés afin de créer une ambiance festive et carnavalesque.

« Le thème du défilé cette année était le carnaval et on a voulu miser sur l'ambiance. Les gens ont très bien répondu », estime le directeur.

Comme le veut la coutume, c'est du côté du parc Woodyatt que se sont terminées les festivités un peu plus tard dans la soirée. Les visiteurs ont été invités à apprendre une chorégraphie, ce qui a eu pour effet de transformer la foule en une véritable marée dansante. L'événement s'est clos par des feux d'artifice tout aussi bruyants que colorés, bref à l'image de la soirée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer