La victoire de Sarah-Eve fait avancer la cause des greffés

Sarah-Eve Fontaine... (Photo fournie)

Agrandir

Sarah-Eve Fontaine

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La greffe de poumons de Sarah-Eve Fontaine est une victoire... et elle aide aussi à faire connaître la cause, croit Sonia Maheu, qui a été pendant plus de 10 ans sur une liste d'attente pour une greffe coeur-poumons.

Sonia Maheu... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Sonia Maheu

Archives La Tribune

Atteinte d'une malformation cardiaque à la naissance, victime d'une embolie pulmonaire massive en 2001, Sonia Maheu a vu son nom être mis sur la liste d'attente pour une greffe en 2002. Il en a été retiré il y a environ un an et demi, car sa situation était stable.

«Je conduis, je travaille à l'extérieur, je suis relativement autonome même si j'ai l'oxygène et tout. Je dis que je suis encore en attente. Il y a des journées où ça va moins bien, j'ai plus de difficulté à fonctionner. Si mon état se détériore, on va me remettre sur la liste.»

Sonia Maheu travaille à temps partiel, mais elle ne peut plus travailler comme hygiéniste dentaire en raison des risques pour sa santé.

«En milieu hospitalier, un pour cent des décès mène au don d'organe.»


La femme de bientôt 46 ans est présidente et directrice de Pose un geste, un organisme qui soutient les gens en attente d'une greffe et les personnes greffées en Estrie. Il appuie également des programmes de formation, en plus de sensibiliser la population à l'importance de signer sa carte pour faire un don d'organe. «En milieu hospitalier, un pour cent des décès mène au don d'organe», souligne-t-elle.

À ses yeux, la greffe médiatisée de Sarah-Eve Fontaine permet de montrer aux gens que le don d'organe fonctionne. Pose un geste avait d'ailleurs tenu une collecte de denrées pour la famille de Sarah-Eve, au début de l'année 2015. Être en attente d'une greffe comporte aussi des impacts sur la situation financière, comme une baisse de revenus.

Aux yeux du Dr Nicolas Noiseux, chirurgien cardiaque au CHUM, il est important d'augmenter le nombre de donneurs d'organes : le Québec compte environ 150 donneurs d'organes chaque année. Le CHUM est le seul centre hospitalier où des greffes du poumon sont réalisées au Québec; il en recense plus d'une quarantaine par année.

Un tournoi de golf et un souper méchoui se tiendront le 8 août prochain, au Club de golf Milby, sous la présidence d'honneur d'Yves Tremblay, photographe aérien et président de Photo Hélico. Le Dr Noiseux sera présent à l'événement-bénéfice qui permettra d'amasser des fonds pour Pose un geste. Pour s'inscrire, on peut réserver sa place en appelant au 819 620-5334.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer