Un autre week-end de rêve pour les hommes forts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(WARWICK) Les frères Jean et Yan Boissonneault ont encore été bien servis par la météo et les amateurs warwickois. Encore une fois cette année, ils ont été plusieurs dizaines de milliers à s'entasser dans les estrades afin d'assister aux épreuves de force et aux spectacles scéniques.

C'est le Polonais Krzysztof Radzikowski qui a été sacré l'homme le plus fort au cours de la compétition d'hommes forts du week-end. Ce dernier, qui en était à une première visite dans la région, a coiffé le favori de la foule Jean-François Caron au fil d'arrivée. Caron est l'homme le plus fort au Canada depuis quatre ans déjà.

Au CrossFit, Alexandre Dufour et Julie Nadeau de Laval ont remporté les grands honneurs dans leur catégorie respective. Parmi les athlètes de la région, notons que le Victoriavillois d'origine Maxime Lequin-Doré a grimpé sur la troisième marche du podium masculin. Ce dernier est maintenant actionnaire de l'Usine CrossFit de Sherbrooke.

Sur scène, les frères Boissonneault n'ont pas manqué de relater le vif succès qu'a connu Bob Bissonnette au cours de la soirée de jeudi, une soirée d'un naturel peu achalandé. On n'a toutefois pas été aussi satisfait de la réponse des visiteurs pour Finger Eleven. La formation ontarienne de renommée internationale n'a pas convaincu autant d'amateurs qu'on l'aurait espéré.

En fait, c'est Gregory Charles qui a fait déplacer le plus de gens pour son spectacle présenté samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer