200 personnes marchent contre le pétrole à Lac-Mégantic

La Marche contre le pétrole, qui s'est tenue samedi dans les rues de... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) La Marche contre le pétrole, qui s'est tenue samedi dans les rues de Lac-Mégantic pour marquer le 2e anniversaire de la tragédie du 6 juillet 2013, n'a pas battu de record d'affluence, puisque seulement 200 personnes ont accepté l'invitation de l'organisateur, Jonathan Santerre, leader des Carrés bleus. Ce qui n'a pas du tout affecté le jeune homme.

« Le nombre de personnes ici aujourd'hui n'est pas important. C'est l'impact médiatique sur lequel il faut compter pour mettre en évidence les enjeux... Nous serions trois seulement et je serais content! Je suis heureux de l'expression de l'opposition au pétrole que nous vivons aujourd'hui », a déclaré Jonathan Santerre, juste avant le départ de la manifestation pacifique à la polyvalente Montignac, sur le coup de 13 h 30.

« C'était important de se mobiliser. Il faut aussi rester réaliste : on ne stoppera pas l'arrivée du pétrole au centre-ville de Lac-Mégantic. On a besoin du pétrole, mais il faut compter sur des alternatives et travailler la sécurité du rail, qui a bien besoin de redorer son image par une opération de relations publiques. »

Jonathan Santerre était accompagné par des leaders de deux comités de citoyens unis pour la même cause : Sécu-Rail, représenté par Richard Poirier, dont la voie de contournement du chemin de fer n'est pas nécessairement le cheval de bataille, mais qui travaille à la sécurité des Méganticois. Puis le Comité de citoyens pour la vigilance ferroviaire, représenté par son porte-parole Jean Gauthier, qui a aussi la sécurité ferroviaire comme préoccupation. « Nous voulons qu'il n'y ait aucune voie de chemin de fer au centre-ville, donc une voie de contournement le plus vite possible. Nous travaillons très fort, mais ce n'est pas simple. Car dans le dossier, il y a le Bureau de la sécurité dans les transports (BST), Transports Canada et Central Maine and Quebec (CMQ) Railway. On commence à obtenir des résultats. », a déclaré M. Gauthier.

Jici Lauzon en soutien à la marche

L'humoriste Jici Lauzon a participé à la Marche contre le pétrole, lui qui a été élu candidat du Parti Vert du Canada dans le comté de Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères, en Montérégie.

« Je suis ici en solidarité avec Jonathan Santerre, qui a perdu des êtres chers dans la tragédie de Lac-Mégantic et en solidarité avec ceux qui souhaitent protester contre le transport ferroviaire du pétrole, l'exploitation des hydrocarbures. Nous devons nous tourner vers des énergies renouvelables, pour la santé de tous, ce qui est plus important que la santé économique du pays et l'équilibre budgétaire », a-t-il confié.

« Il y a une urgence à rappeler d'investir dans d'autres formes d'énergies pour engendrer un autre genre de progrès. Je veux aussi être solidaire de ceux qui ont tout perdu, leur famille, leur commerce, leur centre-ville... Il y a un momentum actuellement : il vient de se passer un accident ferroviaire en Colombie britannique et trois ou quatre autres en quelques semaines, un peu partout. Cela nous donne raison. Même le pape s'est prononcé en notre faveur! Tout ça me tient à coeur, car nous avons l'âge de la terre. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer