Record du monde... de tapis roulant

Michel Gouin a déjà fait plus de deux... (Photo fournie)

Agrandir

Michel Gouin a déjà fait plus de deux semaines sur le tapis roulant, mais ce n'est que le début!

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gabrièle Roy
La Tribune

(Sherbrooke) Des records du monde, il y en a! Le plus grand chien, le plus petit homme, le plus grand nombre de tatouages, et combien d'autres. Un Drummondvillois a pour sa part décidé de s'attaquer au record du monde de 30 jours sur un tapis roulant.

Michel Gouin de Drummondville a commencé le jeudi 18 juin dernier sa tentative de record du monde. « Ça fait 37 ans que je cours et je suis toujours à la recherche de nouveaux défis », dit-il.

M. Gouin explique qu'il détenait déjà quatre records au niveau du tapis roulant, mais qu'ils ont toutefois été battus par la suite. Le dernier défi a été remporté en 2007 par un Allemand qui avait fait 1526,449 km.

À la fin de sa 15e journée, vendredi, il était tout près d'atteindre les 1000 km. « Je me sens un peu fatigué et j'ai quelques petits bobos, mais en général tout va bien », dit-il un peu essoufflé puisqu'il était sur son tapis roulant lors de l'entrevue.

Les 30 jours vont se dérouler au même endroit, soit au Parrainage civique Drummondville, où il est le directeur. Toutefois, pour la 30e journée, plusieurs personnes pourront assister à son exploit puisqu'il passera ses dernières heures à l'extérieur sur le tapis roulant au Club de Golf de Drummondville. « Ça va faire du bien de changer de décor », dit-il.

La règle exige que chaque jour, plusieurs bénévoles soient présents à ses côtés en tant que témoins. « Je dois avoir deux nouveaux bénévoles, toutes les quatre heures, pendant les 30 jours, donc ça aussi c'est un gros défi », explique M. Gouin.

Derrière ce défi personnel et sportif, il y a également une bonne cause. En effet, c'est en même temps une campagne de financement pour la Fondation Michel Gouin, qui incite les jeunes à bouger et à adopter de saines habitudes de vie et vient aussi en aide aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

L'objectif financier est de 5000 $, et jusqu'à maintenant, 1400 $ ont été amassés. Pour parvenir au but ultime, l'équipe la vente de chandails au coût de 22 $. « On aimerait bien atteindre notre objectif financier aussi », dit ce coureur de records.

Il estime que le record sera battu dans la semaine du 13 juillet. « On va être bons pour passer à travers le défi autour du 14 ou 15 juillet », dit-il avec enthousiasme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer