Bleu Lavande veut séduire les Ontariens

Jean Pelchat... (Archives La Tribune)

Agrandir

Jean Pelchat

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CANTON DE STANSTEAD) Sans doute un peu attirée par le parfum envoutant de la lavande, Nathalie Nasseri succède à France Gervais à la tête de Bleu Lavande. La nouvelle directrice générale aura pour mission de faire croître l'entreprise magogoise, notamment grâce au développement de nouveaux marchés.

Bleu Lavande est vraisemblablement une entreprise qui lui plaît. « C'est une super belle marque, à la fois pure et authentique, lance-t-elle. Ce qui est bien en plus, c'est qu'on offre des produits fabriqués avec des ingrédients propres et ça correspond à la tendance présente en consommation. »

Nathalie Nasseri souligne par exemple que les produits biologiques sont de plus en plus en demande par les temps qui courent. De plus, les agents de conservation et les colorants artificiels n'ont jamais eu si peu la cote.

Fille d'immigrants parfaitement intégrée à la société québécoise, Mme Nasseri a par le passé successivement travaillé chez Molson, aux Industries Lassonde ainsi que chez Bridor. Elle n'a jamais agi à titre de directrice générale d'une entreprise, mais a occupé le poste de vice-présidente du marketing au sein de deux compagnies.

« À mon avis, Bleu Lavande a un super bel avenir devant elle, déclare la nouvelle directrice générale de la PME. Mais il reste beaucoup de travail à faire pour développer son plein potentiel. Je suis loin de dire que ce sera facile. »

Le reste du Canada

Dans le cadre du processus enclenché pour trouver un successeur à France Gervais, pas moins de 125 candidatures ont été acheminées à Bleu Lavande. Mme Nasseri aurait été retenue en grande partie à cause de ses compétences en matière de développement de marché.

Président de Bleu Lavande, Jean Pelchat ne le cache pas, le développement de nouveaux marchés constitue une priorité pour la PME à l'heure actuelle. « On a déjà une dizaine de points de vente en Ontario, mais on en veut plus. On cible aussi les provinces plus à l'ouest », explique-t-il.

D'après M. Pelchat, une solide percée de la PME magogoise en sol ontarien aurait des effets fort bénéfiques. « Ce serait des emplois de plus dans notre entreprise et ça aurait un impact positif pour nos sous-traitants également », note-t-il.

Actuellement, Bleu Lavande emploie une vingtaine de permanents, qui travaillent pour la plupart au centre administratif de l'entreprise à Magog. Il faut ajouter à cela la soixantaine d'employés saisonniers qui oeuvrent au site agrotouristique de la PME.

La saison 2015

Ces dernières semaines, les champs de lavande de l'entreprise, qui sont situés dans le canton de Stanstead, ont recommencé à accueillir des visiteurs. Bleu Lavande aimerait attirer au-delà de 30 000 personnes dans ses champs en 2015.

La floraison des plants s'est amorcée, mais le meilleur reste à venir. « La sortie des fleurs est plus tardive un peu, comparativement aux autres années. Par contre, les plants sont beaux », remarque Jean Pelchat.

Une série d'événements se succéderont au site agrotouristique de la PME au cours des prochaines semaines. La Semaine bleuphorie mieux-être prendra son envol demain. Elle sera plus tard suivie de la Féérie de la lavande et du Week-end de la famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer