Drummondville comptera 100 000 habitants d'ici 2040

Les principaux acteurs sociaux de la ville de Drummondville ont profité du... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Les principaux acteurs sociaux de la ville de Drummondville ont profité du temps d'arrêt du 200e anniversaire afin de dresser le portrait de leur municipalité et de cibler à quoi elle ressemblera dans 25 ans. On a notamment établi qu'elle accueillera suffisamment de nouvelles âmes pour atteindre le cap des 100 000 habitants.

Afin de mener à bien l'exercice, on a divisé les intervenants en 11 comités sectoriels. Des enjeux et de la vision propre à son secteur d'activité, on a fait ressortir cinq grandes forces qui distinguent Drummondville et qui guideront son avenir.

«C'est à partir de ces forces que sera bâtie la ville de Drummondville de 2040. Regrouper ces forces fera de la ville de Drummondville une grande ville de plus de 100 000 habitants. Elle gardera toutefois sa dimension humaine et son accessibilité tout en demeurant un leader du développement», a déclaré le premier vice-président de la CCID et responsable du Colloque du bicentenaire, Gerry Gagnon.

Cinq forces

Ainsi, au cours des 25 prochaines années, on misera sur l'emplacement unique de Drummondville, qui jouit d'une géographie avantageuse au croisement de deux autoroutes majeures. Drummondville atteint effectivement un marché de plus de 6 millions de personnes dans un rayon de moins de 200 kilomètres.

On veut également que Drummondville fasse davantage la promotion du fait qu'elle fait office de leader du monde manufacturier. Elle est déjà l'une des locomotives de l'économique québécoise et doit poursuivre sa stratégie de diversification.

«Ce rôle pourra être pleinement assumé si l'enjeu de la productivité et de la technologie est bien adressé. Nous nous devons d'être reconnus comme le coeur manufacturier du Québec et un centre d'excellence au Canada», précise M. Gagnon.

Dans la même veine, on compte marteler le dynamisme entrepreneurial existant au sein de la municipalité. En plus du secteur manufacturier, Drummondville se démarque par la variété de ses commerces et services. On désire que les entrepreneurs entrent de pleins pieds dans l'économie numérique et que le milieu se dote d'une politique agressive d'achat local.

Afin de devenir une métropole ouverte sur le monde, Drummondville entend également travailler à l'amélioration de la qualité de vie de ses citoyens, notamment pour favoriser la rétention de main-d'oeuvre. Finalement, on compte maintenir et encourager la solidarité afin que tous continuent à se mobiliser pour faire avancer des projets et ainsi faire grandir la ville.

Bien que le dépôt du rapport constitue une étape importante, il faudra maintenant le mettre en action selon le président de la CCID, André Y Komlosy. Pour ce faire, un comité de suivi sera mis en place au début de l'automne et sera composé d'un représentant de chacune des 11 tables sectorielles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer