Jeux du Québec: un surplus de 100 000 $

Le directeur général des Jeux du Québec de... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le directeur général des Jeux du Québec de Drummondville, Michel Viens, son président, Denis Gauthier et le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, sont accompagnés d'un comédien qui personnifie Frédérick-Georges Hériot et de la mascotte à son effigie ont annoncé que l'événement avait généré un surplus de 100 000 $.

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Non seulement les organisateurs de la 50e finale des Jeux du Québec ont-ils réussi leur pari de faire fléchir les dépenses associées à la présentation de l'événement, ils se sont même permis de générer un surplus de 100 000 $.

Le directeur général de l'événement Michel Viens a annoncé que le surplus de 100 000 $ sera remis à la Ville de Drummondville et servira à l'amélioration de l'équipement public sportif. Cette somme viendra ainsi s'ajouter au legs de la 50e finale qui représente tout près de 400 000 $ en équipements sportifs et autres.

M. Viens a précisé qu'il en avait coûté 4,8 millions $ pour mener à bien les Jeux de Drummondville. Il s'agit d'une diminution budgétaire de l'ordre de 34,2 % par rapport à ce qu'on avait dû dépenser pour organiser les Jeux de Saguenay en 2013.

«Sur le budget global, incluant biens et services, et après les audits finaux qui auront été exécutés à la fin de l'année financière se terminant le 31 décembre 2015, la baisse des frais de fonctionnement se situera autour de 20 %, et ce, sans avoir joué sur la qualité de l'événement», explique le directeur.

Plusieurs stratégies innovantes, une mobilisation générale hors du commun, ainsi qu'une optimisation générique associée à un contrôle serré des dépenses auront principalement contribué à l'atteinte d'un tel résultat.

«Nous avions été audacieux en présentant dès le dossier de candidature notre volonté d'infléchir les coûts. Par la suite, c'est devenu un engagement formel pour le comité organisateur. Ce résultat fournit sans contredit des outils solides pour la pérennité des jeux et au bénéfice des prochaines finales», estime le maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

«Nous avons marqué l'histoire»

Le président du comité organisateur, Denis Gauthier, s'est dit particulièrement fier d'avoir été à la tête des derniers Jeux et d'avoir contribué à en faire un succès sur toute la ligne.

«Nous avons marqué l'histoire de notre ville, nous avons marqué l'histoire des Jeux du Québec et ensemble vous aurez marqué mon histoire! Quel honneur pour moi de conclure publiquement cet événement majeur qui aura laissé derrière lui autant de retombées positives dans notre ville», a-t-il dit, s'adressant aux bénévoles et participants.

La tenue de la 50e finale a nécessité l'intervention de 2350 bénévoles. Le comité des Jeux de Drummondville fermera définitivement ses livres le 31 décembre 2015, terminant ainsi une aventure qui aura duré plus de trois ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer