Écoles occupées à moins de 50 %: soupir de soulagement à Eastern Townships

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le soulagement est grand à la Commission scolaire Eastern Townships (CSET), devant la volte-face du gouvernement Couillard de retirer la règle de financement touchant les écoles occupées à moins de 50 % et se trouvant à moins 20 km d'une autre école disponible.

«On est fou de joie», lance le président de la CSET, Michael Murray, qui avait tiré la sonnette d'alarme, récemment, sur les impacts que pourrait avoir une nouvelle règle budgétaire de Québec. Selon celle-ci, le ministère de l'Éducation n'aurait plus financé l'entretien des écoles remplies à moins de 50 % et se trouvant à moins 20 km d'une autre école disponible.

À la CSET, plus de la moitié des écoles primaires comptent moins de 100 élèves. Certaines écoles primaires étaient auparavant des écoles secondaires, de sorte que le taux d'occupation de ces établissements aurait représenté un défi supplémentaire.

«On a eu l'appui de nos députés de l'Estrie qui se sont ralliés rapidement», note M. Murray.

«On avait dit qu'on était en consultation (des règles budgétaires). Cette règle n'a pas fait consensus (...) On l'a retirée», commente l'attachée de presse du ministre de l'Éducation François Blais, Julie White.

Elle note que les règles bugétaires doivent maintenant obtenir l'aval du Conseil du trésor.

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) avait décrié cette mesure, qui aurait pu avoir des impacts sur environ 800 établissements scolaires de moins de 100 élèves dans la province.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer