Les écoliers de Wotton privés de la Grande récompense du Défi Pierre Lavoie

Les écoliers de l'école primaire Hamelin de Wotton se sont vus privés d'une... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvan Provencher
La Tribune

(Wotton) Les écoliers de l'école primaire Hamelin de Wotton se sont vus privés d'une participation à la Grande récompense du Grand Défi Pierre Lavoie, la fin de semaine dernière, à Montréal. L'invitation de l'organisation de l'événement a été refusée par le conseil-école qui a dû avec le conseil d'établissement, s'expliquer lundi devant de nombreux parents et bénévoles pour le moins déçus.

Une équipe de bénévoles avait été formée par une résidente bien impliquée dans le milieu, Patricia Paquette, pour offrir en soirée des activités pendant plusieurs semaines et lors d'une journée spéciale le 23 mai dernier, ce afin de permettre aux élèves de récolter des cubes énergies et ainsi favoriser leurs chances d'être des gagnants du concours provincial. « Nous étions fâchés, attristés, comme nos enfants. Nous avons déploré l'absence totale de consultation préalable pour tenter de trouver des solutions en impliquant les parents ou en procédant à une levée de fonds, » a commenté la bénévole.

Le prix convoité a, selon les dires de la direction de l'école, été refusé parce que des enseignants demandaient une compensation financière d'une demi-journée pour accompagner les élèves à cette fête populaire. Ne disposant alors que de quelques heures pour confirmer la participation du groupe à cet événement et en considération de la demande des enseignants, la direction a pris alors la décision de ne pas donner suite à cette demande et par conséquent, de refuser le prix.

Du côté de la Commission scolaire des Sommets, le président, Jean-Philippe Bachand, refuse de jeter le blâme sur qui que ce soit. « Tous avaient de bonnes intentions, il faut toutefois en retirer une leçon. Le sentiment d'appartenance de cette communauté à son école est notable, ce qui importe, c'est qu'on ait pu passer en mode solution rapidement ».

Finalement, devant le tollé provoqué, le conseil d'établissement a convenu lundi dernier de former un comité qui proposera une activité unique à l'intention de la centaine de jeunes élèves de l'école Hamelin afin de compenser ce rendez-vous manqué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer