École St-Pie-X: Hamm veut rencontrer la CSS

L'approche adoptée par la Commission scolaire des Sommets (CSS) en ce qui... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) L'approche adoptée par la Commission scolaire des Sommets (CSS) en ce qui concerne la croissance du nombre d'écoliers dans le secteur est de la ville de Magog laisse perplexe la mairesse de l'endroit, Vicki May Hamm.

« On est une ville en croissance, souligne Mme Hamm. Ils n'auront pas le choix d'agrandir l'école primaire Saint-Pie-X, si l'augmentation du nombre de jeunes familles continue dans le secteur Monseigneur-Vel. D'ailleurs, pour nous, c'est clair que le développement va se poursuivre dans cette partie de la municipalité. »

Lors d'une entrevue accordée récemment à La Tribune, le directeur général de la CSS, Christian Provencher, a lui-même admis que l'école Saint-Pie-X aura atteint sa capacité maximale à la prochaine rentrée scolaire. La commission scolaire envisage donc de redécouper le bassin d'alimentation de cet établissement à court terme.

« Il va falloir qu'on regarde la situation avec la commission scolaire, affirme Mme Hamm. On va demander une rencontre à ce sujet. On peut certainement travailler sur ce dossier avec cette organisation. »

Préalablement, la conseillère municipale du district Monseigneur-Vel, Nathalie Bélanger, avait affirmé que le redécoupage éventuel de la zone desservie par l'école Saint-Pie-X ne lui paraissait pas la bonne solution. Elle proposait elle aussi un agrandissement.

Christian Provencher ne ferme pas la porte de manière définitive à un projet d'agrandissement à Saint-Pie-X. Par contre, il souligne que des écoles du secteur ont encore des places libres. Il faudra normalement combler celles-ci avant de songer à un agrandissement.

« PRÈS DE L'ÉCOLE »

Pendant que certains débattent de la pertinence d'agrandir l'école Saint-Pie-X, le site internet du Boisé de la rivière informe le public qu'une école primaire est située à proximité de ce nouveau projet immobilier.

Le Boisé de la rivière est un projet immobilier qui a été lancé par le promoteur Louis Bertrand. La rue qui donne accès aux terrains du promoteur se trouve face à la 17e avenue.

M. Bertrand ne croit pas faire de la fausse représentation en misant sur la présence d'une école bondée pour vendre ses terrains. « Mon projet est sur dix ans alors la situation a le temps d'évoluer », souligne-t-il.

Il ajoute dans la foulée que le secteur Est de la ville de Magog reste un endroit accueillant pour les familles compte tenu de la présence d'un vaste parc. « Ça compte pour beaucoup dans le choix des gens », note-t-il.

Des maisons en rangée et jumelées, que des résidences unifamiliales et des condominiums seront construits au Boisé de la rivière. Des centaines de nouvelles habitations verront le jour sur place durant la prochaine décennie.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer