Bienvenue au Far Est

Le village d'Ayer's Cliff déborde de voitures stationnées aux abords des routes... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(AYER'S CLIFF) Le village d'Ayer's Cliff déborde de voitures stationnées aux abords des routes normalement paisibles, une voix énergique s'exclame au loin et les têtes sont majoritairement coiffées de chapeaux de cowboy.

Le village d'Ayer's Cliff déborde de voitures stationnées... (Imacom, Maxime Picard) - image 1.0

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Aucun doute, le rodéo est en ville. Le Rodéo d'Ayer's Cliff, tenu pour une seconde fois dans la municipalité, a connu une autre édition réussie aux dires de son organisatrice Katerine Lafaille. Au moment d'écrire ces lignes, le nombre de spectateurs ayant franchi l'enceinte du site n'était pas connu, mais Mme Lafaille confirmait que les objectifs avaient été nettement dépassés. Et avec les deux journées ensoleillées de samedi et dimanche, l'organisation ne pouvait demander mieux.

«Vendredi, même s'il y a eu de la pluie, on a eu beaucoup de gens. Samedi et dimanche, la foule était présente, on a au moins triplé le nombre de véhicules motorisés sur le site», s'est-elle réjouie.

Au menu durant cette fin de semaine western, les spectateurs ont eu droit à des gymkhanas, c'est-à-dire une compétition d'adresse et de rapidité pour le cheval et son cavalier. C'était sans compter les trois séances de montage de chevaux et taureaux, spectaculaire activité ayant rempli les estrades à chaque occasion. Musique et gastronomie étaient aussi du rendez-vous.

Le village d'Ayer's Cliff déborde de voitures... (Imacom, Maxime Picard) - image 2.0

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

«On avait de nouvelles associations avec différentes organisations, ce qui a permis d'attirer beaucoup plus de compétiteurs également et ça a profité à notre programmation», mentionne Mme Lafaille.

Celle-ci a du même coup confirmé le retour de l'événement pour une troisième édition en 2016 dans une formule qui ne devrait pas trop s'éloigner de ce qui a été présenté cette fin de semaine, bien que certaines modifications sont à prévoir.

«On a trouvé une formule gagnante alors on va continuer avec ça. Il y a peut-être le spectacle pour enfant qu'on souhaite faire durer plus longtemps», explique-t-elle.

Et ces enfants, ils étaient nombreux sur le site dimanche, étant même mis à contribution pour agrémenter le spectacle lors de la course du mouton, épreuve au cours de laquelle les enfants devaient attraper un foulard attaché au pied de l'animal.

Rires, adrénaline et ambiance festive : Mme Lafaille estime que cette réussite est de bon augure pour les prochaines années.

«On en est encore qu'à notre deuxième année alors on continuera de s'améliorer l'an prochain.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer