Pascale Déry déménagera à Drummondville

Déterminée à ne pas conserver l'étiquette de «parachutée», la nouvelle... (Photo collaboration spéciale Éric Beaupré)

Agrandir

Photo collaboration spéciale Éric Beaupré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Déterminée à ne pas conserver l'étiquette de «parachutée», la nouvelle candidate du Parti conservateur dans la circonscription de Drummond, Pascale Déry, a élu domicile à Notre-Dame-du-Bon-Conseil et se cherche un appartement à Drummondville.

«Pour l'instant, j'habite du côté de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, mais j'essaie de me rapprocher, j'ai des appartements à visiter cette semaine, a-t-elle dit lors de son investiture. Je serai à Drummondville jusqu'aux élections et j'aurai une maison ici si je suis élue.»

Ça fait déjà quelques semaines que l'ancienne chef d'antenne de LCN sillonne les rues du comté afin de bien saisir les différents enjeux. Elle compte poursuivre son travail sur le terrain au cours des prochains mois.

«Vous pourrez me voir partout, dans les familles, dans les fêtes de quartier et dans les villages. Je m'assurerai de mieux comprendre votre réalité et vos besoins afin d'être en mesure de bien vous représenter», a-t-elle ajouté, précisant que Drummond n'était pas un choix de consolation, bien au contraire, et qu'il représentait davantage ses valeurs tant familiales que professionnelles.

Mme Déry s'est par ailleurs dite étonnée des progrès réalisés par la région de Drummondville au cours des dernières années. Elle donne le crédit aux gens, à leur créativité et à leur dynamisme. Elle estime qu'une région dotée d'un tel tissu économique gagnerait à avoir un député au pouvoir.

«J'ai surnommé ce comté le comté des bâtisseurs et je me suis dit que je pourrais faire une différence ici. Il est temps de mettre fin à 22 années dans l'opposition afin que Drummond ait enfin la place qui lui revient parmi les décideurs. C'est à Ottawa que ça se passe», a-t-elle affirmé.

La candidate n'a pas l'intention de jouer à cache-cache quand on la confrontera relativement à ses origines montréalaises. Elle espère toutefois qu'on ne s'y attardera pas trop longtemps puisqu'il y a des dossiers beaucoup plus importants.

«Je ne suis pas de la région, mais ça ne diminue pas mes compétences, ça ne diminue pas mon enthousiasme et ce désir que j'ai de représenter la région.»

Au moment d'être investie, Pascale Déry a notamment reçu l'appui du ministre Denis Lebel, du candidat Gérard Deltell et du maire de Victoriaville, Alain Rayes.

«Jack Layton était un bon homme et il a bien fait, mais qu'est-ce que le NPD a à offrir en ce moment pour Drummondville? Quand les gens d'ici répondront à ça, je suis convaincu qu'ils feront le bon choix», a soutenu le ministre Lebel.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer