Hébergé par un bon Samaritain, il lui vole son véhicule

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Hébergé par un bon Samaritain à sa sortie de prison la semaine dernière, Marc-André Auger de Sherbrooke y est rapidement retourné après avoir volé son véhicule puis entamé une poursuite avec les policiers.

L'individu de 20 ans a reconnu plusieurs accusations, dont le vol de véhicule, la fuite des policiers et la conduite dangereuse le 20 mai dernier, mais également trois libertés illégales d'octobre 2014, deux possessions de stupéfiants et un bris de probation.

Auger qui avait pris la fuite à bord du véhicule du bon Samaritain qui l'hébergeait, un véhicule noir facilement reconnaissable avec sa porte grise, a été repéré par les policiers. Pris en chasse, il s'est sauvé à plus de 100 km/h dans les rues de Sherbrooke et a abandonné son véhicule dans l'est de Sherbrooke, où il a tenté de changer son apparence en enlevant son t-shirt et sa casquette lorsqu'il traversait un boisé de la rue Woodward. C'est là que les policiers ont procédé à son arrestation.

Me Jean-Marc Bénard en défense et Me Andy Drouin pour le ministère public ont suggéré une peine de quatre mois de détention et une interdiction de conduire d'une année. Le juge Éric Vanchestein de la Cour du Québec a mentionné à Marc-André Auger qu'il était chanceux d'obtenir une telle clémence du tribunal. «Vous auriez pu tuer quelqu'un. La peine est limite», a-t-il dit.

Marc-André Auger a mentionné qu'il regrettait les gestes et qu'il se sentait «mal à l'aise».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer