La CSS investit 1,2 M $ à Brassard-St-Patrice

Des travaux d'une valeur de 1,2 M $... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Des travaux d'une valeur de 1,2 M $ sont en cours à l'école Brassard-Saint-Patrice à Magog. À l'intérieur du nouveau gymnase de l'établissement scolaire, on aperçoit l'éducatrice physique Claude Gaouette, Laurence Dostaler, Charles-Olivier Longpré, la directrice de l'école, Angela Elias, Marie-Pierre Auclair ainsi que l'enseignant Yanick Blouin.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Jugeant que l'école Brassard-Saint-Patrice avait des besoins pressants, la Commission scolaire des Sommets (CSS) a autorisé la réalisation de travaux d'une valeur de 1,2 million $ pour réaménager certains de ses espaces et rénover une façade.

Confiés à la compagnie Gératek, les travaux au pavillon Saint-Patrice sont en cours depuis le mois de mars. Au quatrième étage de l'imposant bâtiment, un nouveau gymnase et des vestiaires ont été ajoutés. Des locaux de classe ont également été entièrement remis à neuf.

« Le quatrième étage à Saint-Patrice s'est libéré depuis le transfert de l'éducation aux adultes vers l'ancienne école du Transit, souligne le directeur adjoint aux ressources matérielles à la CSS, Alain Thibault. On a décidé de faire des réaménagements pour mieux l'adapter aux besoins des élèves du primaire. »

Toujours à l'intérieur du pavillon Saint-Patrice, le couvre-plancher a été rajeuni dans les corridors, les salles de bain principales ont été rénovées, de nouveaux bureaux ainsi qu'une salle de conférence ont été aménagés et divers travaux de « mise aux normes » ont été effectués.

Préalablement à l'amorce de ces travaux, l'établissement scolaire avait mis sur pied un comité afin de clairement identifier les besoins et proposer des solutions à la CSS. Plus d'une mouture du projet ont été étudiées.

Au pavillon Brassard, on réalisera par ailleurs des travaux de maçonnerie en plus de retirer la peinture sur une partie de la façade en briques. Les travaux à cet endroit coûteront environ 200 000 $. Ils s'amorceront après la fin des classes et seront exécutés par Les Constructions Mario Fafard.

Clientèle en croissance

L'école Brassard-Saint-Patrice a déjà accueilli 800 élèves à une autre époque, mais ce nombre a diminué avec les années et est même passé sous la barre des 700 enfants. La courbe de fréquentation de l'établissement scolaire a pris la direction inverse, ces dernières années, et on prévoit atteindre le chiffre de 749 élèves à la prochaine rentrée.

« On a une clientèle grandissante dans notre milieu. On a 110 à 120 jeunes au préscolaire chaque année, indique la directrice de l'établissement, Angela Élias. Ça nous oblige à revoir notre capacité d'accueil, surtout que les ratios sont moins élevés qu'à une autre époque. »

Si la croissance démographique explique en partie la situation, il semble aussi que Brassard-St-Patrice est devenue une école plus attractive. « On retient davantage la clientèle de notre bassin que par le passé. C'est encourageant », confie Mme Élias.

En ce qui concerne le nouveau gymnase petit format, la directrice de l'établissement soutient que son ajout était une nécessité. Il importe ici de mentionner que Brassard-Saint-Patrice offre un programme de santé globale pour les jeunes de cinquième et sixième années. Les élèves de ce programme consacrent 30 à 50 pour cent plus de temps à l'éducation physique toutes les semaines.

« Je ne pense pas que personne était malheureux à Brassard St-Patrice. Par contre, les travaux sont accueillis de façon très positive. Il y avait urgence d'agir, mais on se sent privilégiés malgré tout. On sait qu'il y a aussi des besoins semblables dans d'autres milieux. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer