Moins d'éclat et plus de proximité au Mondial des cultures

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) Pour la 34e reprise du Mondial des cultures, Charles Guillemette et son équipe ont choisi de faire les choses autrement, remplaçant les spectacles à grand déploiement par de multiples concerts de moindre envergure qui ajouteront à la diversité de l'événement et, surtout, à sa proximité avec le public.

«C'est la première année qu'on a autant d'artistes à contrat et qu'ils proviennent d'autant de cultures. Marie-Mai a fait 40 festivals l'an dernier, ça cadre moins avec notre mission d'avoir des artistes québécois à grand déploiement. Nous avons opté pour une programmation plus diversifiée et une meilleure représentation mondiale», explique le directeur général du Mondial.

En fait, les cinq continents seront représentés, l'organisation du Mondial réussissant à mettre sous contrat l'Australien Kim Churchill. En plus de l'habituel grand théâtre, on a ajouté trois scènes plus petites afin de permettre des concerts intimes. Les artistes internationaux s'y succéderont afin d'assurer une animation constante.

Au total, ce sont plus de 400 artistes provenant d'une quinzaine de pays qui convergeront vers Drummondville du 9 au 19 juillet.

Aux traditionnelles troupes de danseurs et aux costumes flamboyants s'ajouteront cette année des chanteurs, conteurs, percussionnistes et acrobates. On présentera effectivement des numéros de cirque dans un parc Woodyatt fraîchement revampé.

«Nous voulons créer un univers unique, une ville dans une ville. Pour une dizaine de jours, Drummondville deviendra la capitale mondiale», explique M. Guillemette.

Le Mondial des cultures a obtenu une contribution financière supplémentaire dans le cadre des festivités du 200e anniversaire de Drummondville et ces ressources financières ont permis de rehausser la programmation.

Comme le veut la tradition, l'événement prendra son envol le 9 juillet avec le spectacle l'avant-première sur le monde qui donnera l'occasion d'échanger et d'interagir avec tous les artistes internationaux pour un grand rassemblement multiculturel.

Cette année, le défilé international, appelé populairement la «parade», se déroulera le dimanche 12 juillet en soirée. La population est invitée à participer à la fête dans les rues du centre-ville selon un nouveau trajet dessiné dans le but de favoriser la proximité et l'implication des entreprises et habitants du secteur. Le trajet se terminera au parc Woodyatt pour un spectacle pyrotechnique.

L'événement prendra fin le 19 juillet avec le gala de fermeture et le party international.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer