Unis pour la cause de Brandon

Véritables fées marraines, quatre mamans et amies s'unissent... (La Tribune, Maryse Carbonneau)

Agrandir

Véritables fées marraines, quatre mamans et amies s'unissent pour la cause, cette année pour venir en aide au jeune Brandon Norris atteint de fibrose kystique. De gauche à droite, Annie Letendre, Isabelle Carbonneau, Brandon et sa maman Caroline Gosselin, Véronique Blais et Janic Mimeault.

La Tribune, Maryse Carbonneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Waterville) Quatre Watervilloises avec d'immenses coeurs de mamans, Véronique Blais, Isabelle Carbonneau, Annie Letendre et Janic Mimeault, récidivent pour une deuxième année avec la course «Unis pour la cause». Cette course unique a pour objectif d'améliorer la qualité de vie d'un enfant, mais aussi d'impliquer la communauté, d'améliorer la forme physique des participants et faire connaître Waterville et ses citoyens. «La course a vraiment eu un effet de mobilisation à Waterville, souligne Véronique Blais. Tout le monde participe chacun à sa façon!»

L'an dernier, 376 coureurs ont pris d'assaut, à la course ou à la marche, les rues de la ville afin de venir en aide à Mathias Senneville, lequel souffre d'une maladie très rare, la lissencéphalie syndrome X-LAG.

Cette année, les fonds recueillis serviront à l'achat d'un appareil électroacoustique appelé Frequencer pour le jeune Brandon Norris, lequel est atteint de fibrose kystique. «C'est en allant chercher mon sapin de Noël à l'école La Passerelle l'hiver dernier que j'ai rencontré par hasard une enseignante qui connaissait les organisatrices. C'est elle leur a parlé de mon petit bonhomme, raconte Caroline Gosselin. Ça me touche d'autant plus que notre famille a adopté Waterville il y a seulement trois ans.»

«On espère accueillir au moins 400 coureurs cette année, confie Isabelle Carbonneau. Nous avons l'espace, les infrastructures et les bénévoles pour bien recevoir tout le monde.» Quatre parcours sont au programme : 1km pour les moins de 12 ans, 3 km et 7 km à la course ou à la marche et 11 km à la course. À noter qu'un léger entraînement est offert avant la course pour réchauffer les participants et qu'une collation les attend à leur arrivée. Tous les coureurs reçoivent un chandail et une médaille de participation est remise à tous les enfants.

Afin de montrer de quel bois ils se chauffent, les pompiers de Waterville ont lancé un défi à toutes les casernes de la région, à savoir de courir un kilomètre en habit de combat intégral, mais sans la partie faciale. Un trophée sera remis à la première équipe de trois pompiers à franchir la ligne d'arrivée. Bien que l'on compte une cinquantaine de services incendie en Estrie, à ce jour seules les casernes de Compton et Magog ont répondu à l'appel. Un défi trop fumant? «L'inscription est gratuite pour nos pompiers!» rappelle Véronique avec un clin d'oeil.

L'événement se tiendra le dimanche 31 mai à l'église Paroisse Assomption au 360, rue Compton Est à Waterville. Premier départ à 8 h 30.

On peut s'inscrire en ligne à www.evenements.sportchrono.com/inscriptions ou la veille au sous-sol de l'église de 18 h à 21 h ou encore sur place le jour de l'événement. Pour plus d'informations, on peut communiquer avec Véronique Blais au 819 837-1188 ou consulter la page Facebook Course Unis pour la cause de Waterville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer