École Montessori: le volet secondaire déjà populaire

Encore tout jeune, le volet secondaire de l'École Montessori Magog paraît... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) Encore tout jeune, le volet secondaire de l'École Montessori Magog paraît néanmoins voué à un bel avenir. L'établissement scolaire accueillera des élèves de quatrième et cinquième secondaires dès la prochaine rentrée scolaire, soit au moins une année plus tôt que prévu.

Directrice du volet secondaire de l'École Montessori Magog, Sylvie Gauvreau révèle qu'une classe de troisième, quatrième et cinquième secondaires sera ajoutée en août. L'établissement a reçu en mars son permis pour offrir le deuxième cycle.

« On était vraiment contents d'avoir obtenu ce permis, mais nous n'étions pas obligés de donner tout le deuxième cycle immédiatement, confie Mme Gauvreau. On pensait procéder plus graduellement, en réalité. Cependant, on sent de l'intérêt en ce moment alors on en profite. »

La mise sur pied récente de l'EMM ski académie, qui propose un programme sport-études, aurait eu un effet catalytique sur le développement du volet secondaire de l'École Montessori Magog.

« On a de la demande pour l'académie mais, pour le moment, c'est pour des jeunes du deuxième cycle uniquement, souligne Sylvie Gauvreau. On a choisi de bouger plus vite pour répondre à cette demande. »

Mme Gauvreau croit aussi que la hausse des tarifs liés au transport scolaire amènera des parents à s'intéresser davantage à l'École Montessori. « Les frais de transport ont augmenté de plusieurs centaines de dollars pour les enfants de Magog qui fréquentent les écoles privées à Sherbrooke. Ça fait en sorte que l'écart monétaire avec nous s'amenuise. »

Une quarantaine d'élèves

Si tout fonctionne tel que planifié, une quarantaine d'élèves seront inscrits au volet secondaire de l'École Montessori à la prochaine rentrée. Une classe pour les jeunes de première et deuxième secondaires sera ouverte et une seconde recevra le reste des élèves.

Mentionnons ici que l'établissement magogois privilégie les classes multi-niveaux, lesquelles seraient bénéfiques autant pour les plus jeunes élèves que les plus âgés.

À court terme, il est par ailleurs possible que l'on procède au lancement de travaux pour transformer l'ancien centre culturel de Magog en une résidence pour élèves.

« Les plans pour créer cette résidence sont faits. Il ne reste qu'à voir combien d'élèves on aurait pour ce projet en 2015-2016. Si on en a cinq à la fin du mois de mai, le coup d'envoi des travaux sera donné. On enverra par contre les jeunes concernés dans des familles d'accueil la première année, advenant qu'on n'atteigne pas cet objectif », explique Sylvie Gauvreau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer