1300 km de kayak pour la prévention du suicide

Styves St-Pierre pagaiera sur 1300 km pour la... (Photo fournie)

Agrandir

Styves St-Pierre pagaiera sur 1300 km pour la prévention du suicide.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le Victoriavillois Styves St-Pierre mettra son kayak à l'eau le 24 mai et il entreprendra alors un périple de 1300 km qui le mènera de Kingston en Ontario à Percé en Gaspésie. Il s'agira d'une escapade qu'il entrevoit parsemée d'embûches. Il tentera de réaliser l'exploit en moins de deux mois.

« J'ai prévu que j'aurai besoin d'entre 40 et 60 jours pour parcourir la distance selon la météo et mon état de santé. Il faut dire que l'épreuve représente beaucoup de dangers, surtout entre l'île d'Orléans et Percé où les courants sont beaucoup plus forts et les marées, changeantes », explique l'ambulancier de profession.

Amateur d'embarcations nautiques depuis sa tendre enfance, M. St-Pierre s'est familiarisé avec le kayak au début du millénaire après avoir assisté à une conférence de l'aventurier Frédéric Dion. Il y a déjà un moment que cheminait l'idée de prendre part à une telle aventure pour la bonne cause. C'est lorsqu'il a appris le décès d'un de ses anciens enseignants par suicide que tout lui est apparu clair.

« Je mijotais ça depuis quelques années et c'est ce qui a donné le coup d'envoi. Jamais je n'aurais pensé que cet homme ferait une telle chose. Ça m'a affecté », raconte-t-il.

Dans le cadre de ses fonctions, M. St-Pierre a fréquemment à intervenir sur les lieux d'un suicide ou d'une tentative de suicide. Il n'est pas rare non plus qu'il soit confronté à des individus aux prises avec une grave détresse psychologique.

« Par ma randonnée, je veux faire prendre conscience aux gens de l'importance de parler et de rencontrer des personnes ressources. Je veux que les gens qui ont les idées noires ou qui connaissent quelqu'un qui éprouve de difficultés n'hésitent pas à appeler », souhaite-t-il.

Au cours des dernières semaines, Styves St-Pierre a recueilli un peu plus de 3000 $ lors d'une soirée-bénéfice tenue à Victoriaville. Il espère en amasser tout autant au cours de son périple. Les gens sont d'ailleurs invités à suivre la progression du kayakiste sur les réseaux sociaux et sur le site web Grandvoyage.ca.

L'aventurier sera effectivement équipé d'un système GPS, ainsi que d'une radio VHS lui permettant de communiquer avec la garde côtière. La balise GPS donnera son emplacement en temps réel toutes les dix minutes. « Si je suis en danger, je veux être en mesure de communiquer avec les services d'urgence. Je serai seul pour une bonne partie du voyage », précise-t-il.

M. St-Pierre aura à sa disposition tout l'équipement de camping et dormira en pleine nature pendant son périple. Il est possible que certaines personnes l'accompagnent le temps de quelques kilomètres ou lui offrent de l'hébergement, mais il n'y a encore rien de planifié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer