Son employeur et ses amis reconstruisent sa maison incendiée

Avec l'entrepreneur Alain Barrière et la directrice des... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Avec l'entrepreneur Alain Barrière et la directrice des ressources humaines chez UsiHOME, Josianne Taillon, Jonathan Wilkinson a pu participer pleinement à l'élaboration de la maison qui remplacera la sienne, incendiée en mars à Magog, alors que sa famille n'était pas assurée.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) « Je suis sans mot. J'ai un employeur et des amis en or. Je suis 1000 fois reconnaissant envers ceux qui nous aident en ce moment », lance Jonathan Wilkinson, un Magogois qui a vu sa maison être incendiée en mars.

Malmenés par la vie pendant quelques mois avant le sinistre, M. Wilkinson et sa conjointe, Jessica Harvey-Auger, n'avaient pas d'assurance habitation quand l'incendie de leur résidence est survenu. Les deux Magogois se sont soudainement retrouvés dans une situation intenable qui aurait pu rapidement les forcer à déclarer faillite.

Les pompiers de Magog n'ont pas attendu et ont commencé à recueillir des dons au profit des deux sinistrés et de leur fillette peu de temps après le feu. Ils ont jusqu'à présent amassé plus de 5000 $.

« On ne se le cachera pas, on aurait aimé faire plus. Mais c'est mieux que rien. Beaucoup de gens ont répondu à notre appel et on est heureux de l'aide qu'ils ont décidé d'apporter à cette famille », confie Jean-Philippe Rouleau, technicien en prévention au service de lutte contre les incendies de Magog.

À la suggestion de l'entrepreneur Alain Barrière, l'employeur de Jonathan Wilkinson, UsiHOME, a récemment décidé d'emboiter le pas. Le projet qu'il se propose de réaliser est d'envergure. Il s'agit de reconstruire une maison pour le couple sans dépenser plus de 20 000 $. Les Chevaliers de Colomb appuient la démarche.

« On a commencé à solliciter des fournisseurs pour qu'ils donnent des matériaux ou qu'ils nous fassent des rabais importants. Plusieurs ont déjà dit oui. De son côté, M. Barrière se charge de la main-d'oeuvre. Tout le travail qui se fera sur le chantier sera offert gratuitement », explique Josianne Taillon, directrice des ressources humaines chez UsiHOME.

À ce sujet, le propriétaire de Signatures Alain Barrière mentionne qu'une entente avec la Commission de la construction du Québec permettra que le travail sur le chantier s'effectue sans qu'aucune cotisation ne soit perçue par l'organisme.

« C'est une bonne famille qui était dans le besoin. En plus, on avait souvent travaillé avec Jonathan. Je me suis donc dit que ça valait la peine de m'impliquer », indique Alain Barrière lorsqu'on lui demande quelle est sa motivation à aider le couple.

Josianne Taillon sait que le couple est partiellement responsable de son malheur, considérant que son assurance habitation n'était plus valide au moment du sinistre, mais elle estime qu'il a droit à une seconde chance. « Tout le monde peut vivre des difficultés. Il faut leur redonner un toit. C'est important », déclare-t-elle.

Les entreprises qui souhaiteraient faire leur part sont invitées à contacter directement Josianne Taillon au 819847-0666. Quant à eux, les citoyens doivent se rendre sur le site internet Youcaring.com pour effectuer un don en argent.

jean-francois.gagnon@latribune.qc.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer