Le report de Légendes cause de la déception

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La mairesse de Magog, Vicki May Hamm

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(MAGOG) La décision de reporter d'une année l'inauguration du parcours multimédia Légendes a causé de la déception dans la région de Magog, où le projet était attendu avec une certaine impatience.

« Je suis extrêmement déçue, reconnaît la mairesse de Magog, Vicki May Hamm. J'ai travaillé avec les promoteurs à partir du début et on voyait que les délais étaient courts. Cela dit, je pense qu'ils nous livreront un produit qui sera encore meilleur en 2016. »

L'équipe derrière le projet Légendes veut permettre au public de découvrir le patrimoine et la culture de la région estrienne à travers une expérience multimédia unique en plein air. Les promoteurs souhaitent notamment projeter un court film holographique sur un large écran d'eau.

Le projet devait initialement prendre forme au marais de la Rivière-aux-Cerises, mais des contraintes techniques et environnementales auraient forcé les promoteurs à mettre une croix sur ce site.

De l'avis de Mme Hamm, les terrains de la station Mont Orford constitueraient un endroit idéal pour concrétiser un projet semblable. « Dès le départ, je leur avais proposé d'aller au mont Orford. Je voyais ça là. Ce sont eux qui ont décidé d'opter pour le marais », indique-t-elle.

La mairesse avoue néanmoins qu'elle était heureuse de savoir que la première saison de Légendes devait avoir lieu à Magog. « Mais le mont Orford est à côté et il y aurait des retombées dans notre ville même si ça se passait à cet endroit. »

Directeur général de la station Mont Orford, Luc Chapdelaine confie à ce sujet qu'il juge le projet « super intéressant ». Son organisation a déjà eu des discussions avec les promoteurs, mais il les qualifie « d'embryonnaires ».

« On veut attirer des événements à la station en saison estivale, indique M. Chapdelaine. Alors ça cadre avec notre stratégie. Pour l'instant par contre, on est loin de la conclusion d'une entente. »

L'attrait de la nouveauté

Présidente du comité tourisme du Centre local de développement de la MRC de Memphrémagog, Lucie Gingras juge « dommage » que Légendes ne puisse être inauguré l'été prochain.

« Tout le monde dans la région attendait à ça. La saison touristique 2015 s'annonçait bonne grâce à ce projet. Vous savez, on a toujours besoin de nouveaux attraits. La pérennité et la nouveauté sont deux éléments importants pour réussir en tourisme », explique Mme Gingras.

Pour sa part, le directeur général de l'organisme Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, fait preuve d'enthousiaste en parlant deLégendes, dont l'essence rappelle le parcours illuminé Foresta Lumina à Coaticook.

« En soi, l'idée est bonne, affirme M. Larouche. Il faut être capable de leur donner une seconde chance. Nous, à Tourisme Cantons-de-l'Est, on est prêts à soutenir les promoteurs dans la recherche d'un nouveau lieu et à les faire profiter de nos compétences liées au développement de l'offre. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer