Rails abîmés à Lac-Mégantic: des travaux effectués en soirée

Le Méganticois Robert Bellefleur, qui s'inquiétait de l'état des rails... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Le Méganticois Robert Bellefleur, qui s'inquiétait de l'état des rails au-dessus de la rue Baie-des-Sables, où il demeure, a eu connaissance de travaux effectués en soirée et en début de nuit, mardi soir, par la compagnie de chemin de fer Central Maine & Quebec (CMQ) Railway, qui a acquis les équipements et le réseau de la MMA en faillite.

M. Bellefleur a même pris une photo des travaux pour confirmer ses dires. Il ne sait pas pourquoi ceux-ci ont été effectués à la noirceur, mais il a cru que CMQ réagissait au fait que Transports Canada prévoyait peut-être une inspection en matinée mercredi, à la suite du reportage de la semaine dernière dénonçant l'état lamentable de la voie ferrée.

« Je suis allé voir ce matin, mercredi, l'endroit où les travaux ont été effectués, avec Jean Gauthier, le porte-parole du Comité de vigilance citoyenne pour la sécurité ferroviaire. CMQ ont changé les rails de côté, sur une longueur de 60 pieds environ, au bout de la rue du Versant, près de la piste cyclable », confie-t-il.

« Peut-être que ce segment de la voie ferrée était plus problématique. Ce n'est quand même pas rassurant, car il s'agit d'un facteur de risque non négligeable. Le dessus du rail, appelé champignon, il n'y en a plus d'un côté. Ce sont des rails usés jusqu'à la corde, qui sont rendus à la limite de leur vie, ils en perdent des morceaux! » poursuit le citoyen.

« J'ai envoyé mes photos de l'état des rails à l'Assemblée nationale et le chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, a posé des questions au premier ministre [Philippe] Couillard. S'il veut aider les gens de Lac-Mégantic, ce serait le temps qu'il fasse des démarches à ce sujet. Le ministre fédéral Christian Paradis m'a également assuré qu'il allait en glisser un mot à la ministre des Transports, Lisa Raitt. »

L'agente d'information de la Ville de Lac-Mégantic, Karine Dubé, a confirmé avoir aperçu le camion de Transports Canada, stationné coin Victoria-Cartier, ce qui tendrait à prouver qu'une inspection était en cours, mercredi en matinée, mais elle n'a pu obtenir de confirmation de la chose.

Quant à Jean Gauthier, porte-parole du Comité de vigilance, il a confirmé avoir rencontré mardi le directeur de l'exploitation de CMQ, Ryan Ratledge, qui lui a affirmé effectuer lui-même des inspections-surprises à ses propres employés, afin de s'assurer que les règles de sécurité étaient constamment respectées.

« La sécurité est surveillée à la lettre. Un employé parcourt la voie avant le passage de chaque convoi. La compagnie a dépensé 10 millions $, l'an dernier, pour rénover la voie et le fait encore cette année, en continu. Dans Lac-Mégantic, la limite de vitesse de 10 milles à l'heure est un incontournable pour eux. Sur le reste du réseau, ils seraient autorisés à atteindre 40 milles à l'heure, mais ils se limitent eux-mêmes à 25. Il n'y aurait pas de danger imminent à cause de l'état des voies, car ils maintiennent leurs normes de sécurité au-dessus de celles de Transports Canada », conclut M. Gauthier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer