L'Estrie mettra encore ses culottes

Katia Bertrand a témoigné de l'importance qu'un organisme... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Katia Bertrand a témoigné de l'importance qu'un organisme comme Récupex peut avoir auprès des gens qui y travaillent. Elle était accompagnée de Benoit Fontaine, directeur général de l'organisme, et de Michel Beaudry, président du conseil d'administration.

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Récupex tiendra la 19e édition de sa collecte L'Estrie met ses culottes, le samedi 9 mai, sous la présidence d'honneur de Jean Airoldi. Encore cette année, l'événement sera une bonne façon pour les Estriens d'exprimer leur solidarité et leurs préoccupations environnementales.

Récupex transforme des sacs verts de vêtements usagés en belles histoires de réinsertion sociale. Depuis deux décennies, les vêtements récupérés deviennent ainsi un prétexte pour aider des personnes qui ont connu des difficultés d'employabilité.

Katia Bertrand, est un bel exemple de cette réalité. «Il y a deux ans, j'ai eu un accident d'auto qui m'a fait perdre toute ma confiance en moi. La vie était grise, je ne voulais plus rien faire. Un jour, quelqu'un m'a parlé de Récupex. Ça fait deux mois que je suis employée de l'atelier de couture des créations T.A.F.I., une division de Récupex, et j'ai déjà réussi à retrouver ma confiance, retrouver la battante et la fonceuse que j'étais avant», explique celle qui a maintenant un avenir rempli de projets.

«Après mon expérience chez Récupex, je prévois retourner à l'école où me lancer en affaires, ou les deux en parallèle. J'aimerais avoir mon commerce, une boucherie ou une pâtisserie», témoigne Mme Bertrand.

Dans les 20 dernières années, plus de 1000 personnes ont fait un retour sur le marché du travail grâce à Récupex. «Un millier de personnes, ça représente un petit village», souligne le nouveau directeur de Récupex, Benoit Fontaine, qui a pris la relève de Guy Rancourt.

Les personnes embauchées par Récupex sont recommandées par Emploi-Québec et passent six mois au sein de l'organisme sans but lucratif dont le budget provient à 65 % de subvention et à 35 % des ventes de vêtements.

Le chemin parcouru

Le regard sur les vêtements récupérés a changé au fil des ans et la perception sociale s'est améliorée, se réjouit l'organisme. La preuve, l'association de Récupex et du designer Jean Airoldi et la nouvelle association de Récupex avec le Salon de la mode Estrie.

Aujourd'hui, Récupex compte 32 bacs à Sherbrooke et près d'une cinquantaine sur le territoire estrien. «La moitié des vêtements récupérés viennent de ces bacs, l'autre moitié provient des comptoirs familiaux qui font un premier tri et nous donnent ce qu'ils ne prennent pas. Nous refaisons alors un tri. Le cuir et la fourrure sont transformés en sacoches, pantoufles. Les vêtements tachés peuvent devenir des guenilles», résume M. Fontaine, qui est aussi directeur général de Pont de bois.

Au fil des ans, 39 millions de livres de vêtements ont été réutilisés, recyclés ou transformés avec créativité par les designers et couturières de l'atelier T.A.F.I.

«Pour imager, ce sont 17 terrains de football de sacs verts qui ont été détournés des sites d'enfouissement», précise M. Fontaine.

Environ 85 pour cent des vêtements récupérés chez Récupex connaissent une deuxième vie en Estrie. Le plus beau est revendu dans la boutique T.A.F.I. Aussi, un organisme comme la Villa Marie-Claire peut bénéficier de vêtements et accessoires pour bébés. «Les écoles font également appel à nous pour des besoins spécifiques comme des bottes de pluie ou des manteaux d'hiver pour certains élèves qui sont moins bien équipés», donne en exemple M. Fontaine.

L'école Montcalm sera le principal point de chute le samedi 9 mai. Les bénévoles de Récupex y seront entre 8 h 30 et 15 h 30. Les citoyens peuvent aussi déposer leurs sacs dans les nombreux bacs de Récupex.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer