Le bio, de Victo, au Burkina Faso

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Le Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique (CETAB+) du Cégep de Victoriaville vient de signer une entente de partenariat avec le Song-Taaba, un groupe de Solidarité Nord-Sud. Les deux organismes joignent leurs efforts pour mener des projets visant à améliorer la sécurité alimentaire des habitants de la communauté de Doulou, un village du Burkina Faso.

Leur vision à long terme est d'établir un centre d'expertise qui permettrait aux habitants de Doulou de développer des techniques agricoles favorisant leur autonomie et l'amélioration des rendements.

La rencontre de signature a permis à Serge Préfontaine, directeur du CETAB+, et à Richard Leroux, responsable du groupe Song-Tabaa, de formaliser une collaboration amorcée depuis l'été 2013.

Yves Auger et Alexandre Gagné-Deland, tous deux chercheurs au CETAB+, ont réalisé une mission l'été dernier, suivie, en mars, par une mission de bénévoles de Song-Tabaa, conduite par Richard Leroux. La mise sur pied d'un centre en agriculture biologique (un CETAB burkinabé) fait consensus dans les bureaux de l'Association locale partenaire de Song-Tabaa.

Ce centre d'expérimentation et de transfert en agriculture biologique permettrait aux gens de la communauté de disposer d'un carrefour favorisant le développement de leur agriculture et de mieux affronter les défis reliés à l'appauvrissement des sols découlant, notamment, de la désertification de la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer