Le nombre d'«électromobilistes» progresse

L'électrification des transports est en nette progression dans la région... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'électrification des transports est en nette progression dans la région estrienne.

Le taux de véhicules roulant à l'électricité se situait à 7,3 pour 10 000 habitants en mars dernier, selon les chiffres de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

On a recensé 235 voitures propulsées par le courant électrique dans la région. Le nombre de bornes de recharge est de 26.

En 2013, ce taux se situait à 2,2 pour 10 000 Estriens.

C'est encore dans la région de Québec qu'on retrouve le plus au taux d'«électromobilistes» dans la province, avec 10,4 véhicules pour 10 000 habitants en mars dernier. On compte 110 bornes dans la région de la Capitale-Nationale.

C'est en Montérégie qu'on a répertorié le plus de voitures électriques, avec 1353, pour un taux de 9 véhicules par 10 000 habitants.

Au Centre-du-Québec, ce taux se situe à 6,4, avec seulement 155 véhicules électriques.

La ville de Sherbrooke occupe le sixième rang dans les 30 villes québécoises pour le nombre d'autos électriques, avec 142, alors que 26 roulent dans les rues de Magog.

Drummondville se situe au milieu du palmarès avec seulement 50 unités, note la SAAQ.

Enfin, le recensement montre que l'électrification des transports gagne en popularité au Québec, alors que les quelque 5500 véhicules électriques circulant sur les routes de la Belle Province représentent la moitié du parc de véhicules électriques du Canada (11 000 unités).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer