Lac-Mégantic: une voie ferrée mal en point

La voie ferrée est située à quelques dizaines... (Photo fournie)

Agrandir

La voie ferrée est située à quelques dizaines de pieds de la rue Baie-des-Sables, à Lac-Mégantic.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Robert Bellefleur, un citoyen de Lac-Mégantic qui demeure sur la rue Baie-des-Sables, avoue avoir de la difficulté à dormir sur ses deux oreilles, après avoir constaté l'état lamentable de la voie ferrée qui passe à proximité, juste au-dessus de sa rue.

Robert Bellefleur, un citoyen de Lac-Mégantic qui demeure sur la... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie

« Depuis décembre 2014, les citoyens de Lac-Mégantic ne sont plus en sécurité, ni à l'abri d'une catastrophe ferroviaire. À la suite d'une discussion avec des amis et après avoir pris connaissance de simulations du Bureau de la sécurité dans les transports (BST), qui se questionnait sur les causes de la tragédie de juillet 2013, une conclusion m'a surpris : le déraillement aurait dû se produire en amont du centre-ville, dans mon secteur, celui de la rue Baie-des-Sables, à cause d'une grande courbe beaucoup plus prononcée que celle du centre-ville. Cela m'a interpellé! », confie-t-il.

« Durant le congé de Pâques, je suis allé marcher aux abords de la voie ferrée et j'ai découvert qu'à plusieurs endroits, les rails sont fortement abîmés par une usure anormale. J'y ai pris plusieurs photos qui prouvent mes dires. »

Il s'agit également de l'endroit où la pente de la voie ferrée est la plus prononcée, soit 1,2 pour cent, la deuxième plus prononcée au Canada, après celle d'un secteur des Rocheuses. « La pente y est tellement prononcée que les roues des locomotives peinent à monter, selon le poids du convoi, et patinent, en rongeant les rails de fer », affirme M. Bellefleur.

Ce dernier ne comprend pas que Transports Canada ait redonné à la compagnie Central Maine & Quebec (CMQ) Railway le droit de transporter des produits dangereux sur des rails aussi défectueux.

« Malgré l'état lamentable des rails, malgré les inspecteurs qui sont passés sur la voie, du gaz propane et de l'acide sulfurique sont transportés sur cette voie. Le chef des pompiers de Lac-Mégantic, Denis Lauzon, disait justement que sa principale peur, c'était que des wagons de gaz propane se trouvent dans les convois, car ça explose fort cette matière sous pression. Il y en avait quatre de ces citernes dans un convoi que j'ai observé récemment. Sans compter les travers de bois pourris qui sont également nombreux », ajoute-t-il.

Le chemin de fer passe à proximité de développements résidentiels (rue du Versant, rue Lacoursière), où des familles avec de jeunes enfants demeurent, puis près de la polyvalente Montignac et du CPE Sous les étoiles. Un déraillement pourrait avoir des conséquences très graves, voire dramatiques.

« La voie ferrée de contournement du centre-ville, il faut la considérer fortement, car elle prend tout son sens quand on voit l'état de la voie. Je ne crois pas que des rails neufs y changent grand-chose, compte tenu de la pente très forte et de la courbe très prononcée. Le problème restera entier. Et on accuse trois employés de négligence criminelle ayant causé la mort. Pour ma part, je déposerais des accusations de négligence criminelle pouvant causer la mort envers Transports Canada, qui autorise le transport de matières dangereuses, et la CMQ pour négliger ainsi sa voie ferrée non sécuritaire », conclut M. Bellefleur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer