«On efface et on recommence» offre une piscine à William

William, 10 ans, souffrant d'une maladie rare, la... (La Tribune, Yvan Provencher)

Agrandir

William, 10 ans, souffrant d'une maladie rare, la photoporphyrie érythropoïétique, est photographié avec sa famille, sa mère Nathalie, son père Daniel Toussaint, sa soeur Gabrielle, accompagnée de l'animatrice Chantal Lacroix.

La Tribune, Yvan Provencher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yvan Provencher
La Tribune

(Asbestos) Chantal Lacroix et son équipe de l'émission télévisée « On efface et on recommence » ont fait une première apparition à Asbestos dimanche dernier pour offrir un cadeau de grande valeur à un petit garçon de 10 ans, William, qui souffre d'une maladie extrêmement rare, la photoporphyrie érythropoïétique, qui fait en sorte qu'il ne peut être exposé en tout temps aux rayons UV. Ce n'est rien de moins qu'une piscine intérieure qui lui sera construite.

Dans les faits, Williams vit à l'ombre, ne peut jouer comme les autres enfants à l'extérieur sous les rayons du soleil. Une exposition aux rayons UV lui causerait de graves dégâts à ses organes internes, tels le foie, la rate et la moelle osseuse, sans compter les brûlures externes. Il doit sortir dehors entièrement couvert pour se déplacer ou aller à l'école, un masque avec lunettes incluses sur la tête. Ce cadeau lui permettra de jouer avec ses amis à l'année dans un espace sécurisé et agréable.

C'est avec l'aide de commerçants et d'entrepreneurs de la région dont les deux superviseurs et collaborateurs, Jérémie Houle de l'entreprise de construction et de rénovation du même nom de Sherbrooke, ainsi que l'ébéniste Sylvain Lampron d'Asbestos, que la qualité de vie de cet enfant sera rehaussée. « C'est pour moi une première expérience du genre, des coûts élevés à rencontrer, des collaborations à aller chercher dans le milieu, mais c'est avant tout une implication du coeur », nous a fait part Jérémie Houle alors que les travaux s'amorçaient.

« Au départ, ce projet devait se faire à l'automne 2014, mais la réalisation de tels projets d'envergure n'étant jamais simple, des contretemps majeurs sont intervenus. Le projet a bien failli être abandonné. Finalement, avec l'appui de plusieurs entrepreneurs sollicités, nous avons pu aller in extremis de l'avant ce printemps, un vrai petit miracle. C'est à ce jour le projet le plus coûteux et le plus exigeant en terme de gestion et d'organisation réalisé par l'équipe de notre émission », a indiqué l'animatrice, Chantal Lacroix.

« C'est un projet qui nous tient à coeur, parce que c'est une famille que l'on veut aider et particulièrement venir en aide à William, un enfant qui vit une vie assez particulière ce qui n'est pas facile pour lui et pour toute sa famille. Lorsqu'on est venu annoncer le projet, il y a eu beaucoup d'émotions, avec raison, et par la suite des montagnes russes d'émotions, car nous avons perdu des partenaires en cours de route. Cela a procuré un certain stress à savoir si le rêve allait se concrétiser. Ce matin, des larmes sont apparues alors qu'on leur a signifié que cette fois on allait de l'avant avec de belles surprises à venir ».

L'animatrice a affirmé avoir le plus beau métier, soit celui de procurer du bonheur, faire vivre des moments heureux, mais aussi faire des rencontres toujours marquantes, bouleversantes. « Ce sont des leçons de vie chaque fois qui nous font prendre conscience que nos petits malheurs ne sont pas toujours si grands que cela ». La diffusion sur Canal Vie de cette émission avec William aura lieu tôt cet automne puisqu'il s'agit d'un des premiers projets à être mis de l'avant cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer