Aéroport de Victo: pas une annonce électoraliste, dit Lebel

Le président de la Corporation de développement économique... (La Tribune, Yanick Poisson)

Agrandir

Le président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, Johnny Izzi, le ministre Denis Lebel et le maire de Victoriaville, Alain Rayes .

La Tribune, Yanick Poisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(VICTORIAVILLE) Neuf ans après avoir commencé à plancher sur le dossier, la Ville de Victoriaville a finalement obtenu le feu vert pour l'agrandissement de la piste d'atterrissage de l'aéroport régional André-Fortin. L'infrastructure passera de 1220 mètres (4000 pieds) à 1675 mètres (5500 pieds).

Selon le maire, Alain Rayes, cet investissement évalué à 5,7 millions $, qui est rendu possible grâce à une contribution de 2,9 millions $ de Développement économique Canada, permettra à la municipalité d'être encore plus attrayante lorsque viendra le temps de faire la prospection de nouvelles entreprises.

« C'est un outil économique extraordinaire, estime-t-il. Les gens qui désirent investir à Victoriaville ne résident pas tous ici. Ils ont besoin d'un équipement comme celui-là pour faciliter leurs déplacements. Maintenant que nous l'avons, à nous de capitaliser là-dessus ».

Les travaux sont prévus pour 2016. Au cours des prochains mois, la Ville terminera son analyse de la situation et lancera les appels d'offres. Le fait que l'on doit arrimer les travaux avec les nombreux utilisateurs de l'aéroport (on compte 8000 mouvements annuellement) a aussi pour effet de retarder le tout.

« C'est sûr qu'il va falloir s'ajuster, nous allons essayer de faire tout ça avec le moins d'inconvénients possible », précise le président de la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, Johnny Izzi.

Un plus pour Cascades

L'allongement de la piste - qui conservera ses 75 pieds de largeur - permettra d'augmenter de 34 % à 95 % la capacité d'accueil des avions de type jet d'aviation générale et d'affaires, ce qui devrait nettement améliorer la logistique chez Cascades.

« On s'accommodait de ce qu'on avait, mais ce n'était pas idéal. L'été, ça allait, mais l'hiver vu la longueur de la piste et le faible éclairage, nos gens atterrissaient dans la région de Montréal et il fallait aller les chercher en voiture », explique Laurent Lemaire, l'un des trois cofondateurs de la multinationale.

Cascades envisage également opter pour des avions plus performants au moment de renouveler sa flotte, ce qui lui permettra de réduire encore un peu les temps de vol et d'augmenter le confort.

 

Pas une annonce électoraliste

Interrogé à savoir si cette annonce visait à remercier Alain Rayes d'avoir fait le saut chez les Conservateurs, le ministre Denis Lebel a indiqué qu'il n'avait pas l'intention d'arrêter de faire des annonces dans une région aussi dynamique.

« Si on avait fait cette annonce avant, vous auriez dit que c'était pour l'inciter à joindre nos rangs et après, vous dites que c'est pour le remercier. Il y a des gens qui ont travaillé dur pour faire cheminer ce dossier et on n'arrêtera pas de participer au développement économique parce que c'est une année électorale. Je vais revenir à Victoriaville », a annoncé le ministre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer