Éoliennes de l'Érable n'a pas tenu promesses

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yanick Poisson
La Tribune

(SAINT-FERDINAND) Éoliennes de l'Érable a injecté quelques centaines de milliers de dollars dans l'économie de la région au cours de la première année d'activité de son parc éolien, mais n'a pas encore rempli toutes ses promesses.

Le Regroupement pour le développement durable des Appalaches (RDDA), qui s'est fait le chien de garde de la région dans le dossier éolien, dénonce le fait que l'entreprise n'ait pas créé 25 emplois permanents comme elle s'était engagée à le faire et n'a pas procédé à la construction promise d'une structure d'accueil de plusieurs millions de dollars appelée l'Étoile de l'Érable.

« Ces engagements formels ont servi d'arguments majeurs pour vendre le projet à la population et aux élus. Ces deux engagements sont explicitement énoncés dans l'étude d'impact déposée par le promoteur et font partie des conditions à respecter lors de l'autorisation du projet éolien par voie de décret », affirme le président du RDDA, Yvon Bourque, précisant que l'Étoile de l'Érable doit générer des revenus de taxation annuels de 30 000 $ à la municipalité de Saint-Ferdinand.

« Les municipalités et la MRC ont respecté toutes leurs ententes avec le promoteur; c'est au tour du promoteur maintenant de livrer la marchandise », ajoute-t-il.

Selon le RDDA, le projet éolien de l'Érable engendre des retombées économiques presque deux fois moins élevées que le projet des Moulins dans la région de Thetford Mines. En effet, pour 100 MW installés, le projet de l'Érable génère des redevances de 290 000 $ contre 518 500 $ pour Des Moulins. L'organisme demande, par ailleurs, aux élus locaux de contraindre Éoliennes de L'Érable, par la voie juridique s'il le faut, à respecter ses obligations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer