La renaissance de Jean-Claude Gosselin

Le Magogois Jean-Claude Gosselin a fondé la troupe Théâtre-Renaissance en... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Le Magogois Jean-Claude Gosselin a fondé la troupe Théâtre-Renaissance en compagnie d'un groupe de comédiens, dont André Pouliot, Jocelyne Fortin, Annick Thibeault, Armandine Huard, Mario Couture, Sébastien Grenier et Francis Laramée.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(MAGOG) La passion du théâtre de Jean-Claude Gosselin a eu le dessus. Cinq ans après la mort des Productions Les Baladins, le Magogois a regroupé quelques personnes attirées par les planches et a monté avec elles une pièce qui se passe de présentation,Les voisins.

La nouvelle troupe ainsi formée se nomme Théâtre-Renaissance. Les comédiens qui la composent ont peu ou pas d'expérience théâtrale, mais démontrent malgré tout de belles aptitudes et « sont sérieux dans la préparation de la pièce », assure le metteur en scène.

Ayant marqué la scène artistique magogoise, l'ancien président des Découvertes de la chanson de Magog affirme qu'il a voulu « se faire plaisir » en reformant une troupe de théâtre.

« J'ai fait cinquante ans de théâtre, note-t-il. Mon objectif n'est pas de bâtir à long terme, cette fois. Je m'ennuyais un peu de cet univers et j'ai eu le goût de m'amuser en replongeant dedans. Je fais aussi ça pour des gens qui m'incitaient à effectuer un retour et pour la population en général. »

Jean-Claude Gosselin déplore d'ailleurs que peu de Magogois adultes jouent au théâtre. « Il ne se fait plus de création théâtrale à Magog, lance-t-il. On a un programme spécial en théâtre à l'école de la Ruche, mais les jeunes qui en sortent se retrouvent devant rien quand ils quittent le secondaire. Il y avait plus d'effervescence avant. »

Au fil des décennies, M. Gosselin a monté Les voisins une dizaine de fois. « Cette oeuvre, écrite par Claude Meunier et Louis Saïa, est plus facile à apprendre que beaucoup d'autres et c'est un avantage pour recruter des acteurs. Le côté comique de la pièce permet également d'attirer le public. »

« C'est une pièce qui nous ressemble, juge Mario Couture, qui incarne Georges dans Les voisins. On se rend compte qu'on fait parfois les mêmes choses que les personnages à la maison. C'est une caricature de nos vies et ça me plaît. »

De nombreux billets pour la pièce ont déjà trouvé preneurs. « C'est encourageant, dit Jean-Claude Gosselin. Si les choses vont bien, on devrait répéter l'expérience l'an prochain. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer