St-Camille proteste contre la fermeture du point de service

Un groupe de citoyens a souligné hier matin son mécontentement quant à la... (Photo Facebook)

Agrandir

Photo Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Yvan Provencher
La Tribune

(SAINT-CAMILLE) Un groupe de citoyens a souligné jeudi matin son mécontentement quant à la décision du conseil d'administration de la Caisse Desjardins de Dudswell-Saint-Camille de fermer définitivement les portes du point de service situé à Saint-Camille.

Plus de 80 personnes étaient rassemblées pour rendre un dernier hommage bien particulier à leur caisse populaire qui a vu le jour en 1930 et qui disparaît de façon inattendue, après 85 ans de services à ses citoyens. C'était un rassemblement organisé sous la forme de «funérailles» avec un cercueil de bois. Certains participants portaient des vêtements noirs et d'autres accessoires de circonstance et exprimaient ainsi leur profonde déception face à la décision du conseil d'administration de procéder à la fermeture totale des services.

Des membres ont dénoncé un manque flagrant d'écoute et l'absence de consultation de la part des dirigeants de l'institution dans la recherche de solutions ainsi que la perte d'un service de proximité qui aura des conséquences majeures sur la qualité de vie des citoyens, sur le potentiel de développement économique et l'attractivité du milieu.

Un coup de massue

Le 26 janvier dernier, les citoyens de Saint-Camille membres de la Caisse Desjardins de Dudswell-Saint-Camille ont été informés par le conseil d'administration de la caisse, lors d'une assemblée publique, que leur point de service, incluant le guichet automatique, serait définitivement fermé le 2 avril à midi. Cette décision aurait été officiellement prise en décembre 2014.

Le maire de Saint-Camille a été informé de cette décision quelques jours seulement avant la tenue d'une soirée publique d'information. «Nous avons reçu la nouvelle comme un coup de masse sur la tête. Une telle décision sans avertissement, sans aucune consultation, c'est ça qui est le plus dur à accepter», a confié le maire Benoit Bourassa. «À Saint-Camille, on a pris l'habitude de se rencontrer, de réfléchir ensemble pour trouver des solutions à nos problèmes. Cette fois-ci, on ne nous a donné aucune chance de réagir, la décision étant unilatérale et sans appel».

Depuis l'annonce faite le 26 janvier dernier, les dirigeants des caisses Desjardins d'East-Angus, de Weedon et de Dudswell-Saint-Camille ont annoncé dans La Tribune leurs démarches visant à créer la nouvelle Caisse du Haut-St-François.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer