À vélo autour du monde: les Simard rentrent au bercail

Partie sillonner la planète à vélo depuis près... (Archives La Tribune)

Agrandir

Partie sillonner la planète à vélo depuis près de 10 mois maintenant, la famille Simard, qui se trouvait au Mexique depuis presque deux mois, est revenue au pays par avion vendredi dernier.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Partie sillonner la planète à vélo depuis près de 10 mois maintenant, la famille Simard a décidé de mettre fin à son périple. La gang de 10 pieds sur Terre a annoncé sa décision sur sa page Facebook alors qu'elle se trouvait en Basse-Californie, au Mexique. Elle invoque plusieurs raisons, dont la fatigue et les maux de genoux du père de famille.

La famille, qui se trouvait au Mexique depuis presque deux mois, est revenue au pays par avion vendredi dernier.

« Il est vrai que nous avions prévu partir trois années, mais nous nous étions surtout promis que le plaisir devait toujours être au rendez-vous et ce n'était plus le cas depuis quelque temps. À la moindre montée, la douleur au genou de Guillaume refait surface. Norah ne supporte pas très bien la chaleur lors d'efforts physiques intenses et la température sera de plus en plus chaude dans les prochains mois. Comme nous essayons d'être à l'écoute de nos enfants, nous avons également remarqué une fatigue générale depuis quelque temps... » peut-on lire.

« Cela nous a pris du temps à nous décider, mais une fois la décision prise, nous avons remarqué les yeux des enfants s'illuminer à l'idée de retrouver leurs amis et la famille. Leur joie était telle qu'ils n'arrêtaient pas de faire des plans pour le retour. On a donc été encore plus convaincus que nous venions de prendre la bonne décision! »

Les bourlingueurs font état de quelques contraintes vécues dans le désert, dont la peur fréquente de manquer d'eau, le trajet effectué ne permettant pas toujours de croiser des villages.

Mais ils soulignent aussi l'expérience incroyable vécue sur la route, dont la rencontre d'une autre famille avec qui ils ont voyagé.

Expérience à partager

« Nous sommes aussi très reconnaissants pour les magnifiques expériences que nous avons vécues lors des neuf derniers mois et demi sur la route. » La famille remercie également tous les gens qui l'ont suivie et encouragée. Plus de 5600 personnes suivaient son périple via Facebook. Elle indique qu'elle a encore beaucoup de choses à partager, et envisage la tenue de conférences. En décembre dernier, elle avait parcouru déjà près de 4000 km.

Isabelle Bibeau et Guillaume Simard sont partis à la mi-juin de Marbleton, aux côtés de leurs trois enfants, alors âgés de cinq à neuf ans. Pour concrétiser leur rêve, le couple avait notamment vendu sa maison. La mère de famille enseignait à ses enfants à la maison, tandis que le contrat de son conjoint, chargé de projet, venait à échéance. Le couple souhaitait partir trois ans, mais s'était laissé une marge de manoeuvre pour la durée du périple.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer