Québec prend des mesures contre un couple de Bury

Reconnus coupables en 2014 de recel et de trafic de stupéfiants, Marc Gordyn et... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Christine Bureau</p>

(Bury) Reconnus coupables en 2014 de recel et de trafic de stupéfiants, Marc Gordyn et Nathalie Berman font maintenant face à Revenu Québec, qui leur réclame 132 000 $ en vertu de la Loi sur les impôts.

La Cour du Québec a autorisé Revenu Québec à procéder à l'inscription d'hypothèques légales sur les biens meubles et immeubles appartenant au couple, une mesure qui permet de garantir le paiement d'une créance en cas de vente. Des brefs de saisie après jugement visant leurs biens mobiliers ont aussi été obtenus.

« Les lois fiscales ne font pas la distinction entre une activité légale, ou illégale. Toute personne doit déclarer l'ensemble de ses revenus. Dans ce cas-ci, à la suite de l'analyse des éléments de l'enquête policière, nous avons pu établir des revenus additionnels non déclarés, provenant essentiellement des activités criminelles pour lesquelles ces personnes ont été reconnues coupables. Par la suite, nous avons émis des avis de cotisation », explique la porte-parole de Revenu Québec, Geneviève Laurier.

Revenu Québec affirme que c'est grâce à une collaboration entre des policiers du poste de la MRC du Haut-Saint-François de la Sûreté du Québec que les arrestations des deux trafiquants ont eu lieu. Une saisie sur la route 255, à Bury, en septembre 2013, avait permis de découvrir 519 plants de cannabis, une camionnette, une moto Harley-Davidson, une carabine, des bijoux et une certaine somme d'argent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer