Voie de contournement à Lac-Mégantic: 965 000 $ pour l'étude de faisabilité

Annonce jugée importante, vendredi matin, par la Ville de Lac-Mégantic et ses... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Annonce jugée importante, vendredi matin, par la Ville de Lac-Mégantic et ses partenaires, qui ont octroyé le contrat d'une étude de faisabilité pour la réalisation de la voie ferrée de contournement du centre-ville, que tous réclament depuis la tragédie ferroviaire du 6 juillet 2013.

La mairesse Colette Roy Laroche entourée du député... (La Tribune, Ronald Martel) - image 1.0

Agrandir

La mairesse Colette Roy Laroche entourée du député Ghislain Bolduc et de Jean-Stéphane Bédard, gestionnaire de secteur d'affaires de district, Transport Canada Est, pour la firme AECOM.

La Tribune, Ronald Martel

C'est la firme AECOM Consultants inc. qui a obtenu ce contrat, pour la somme de 965 764 $, celle-là même qui se trouve déjà grandement impliquée dans la surveillance de tous les travaux qui s'exécutent encore au centre-ville sinistré de Lac-Mégantic. Les deux paliers de gouvernement, provincial et fédéral, s'occupent de financer cette étude à 50 pour cent chacun.

La mairesse Colette Roy Laroche s'est réjouie de pouvoir procéder à cette annonce. « C'est une grande nouvelle attendue par tous les Méganticois qui, depuis la terrible tragédie, réclament que les trains passent ailleurs qu'au centre-ville. Nous pouvons dire « Enfin! C'est un pas de plus pour le rétablissement de la ville et de nos citoyens! »

Cette étude nous permettra d'avoir toutes les données nécessaires pour prendre les meilleures décisions pour la réalisation de cette voie ferrée de contournement, ce qui a toujours été une priorité de notre conseil municipal. C'est important que les aspects humains soient pris en considération pour ces décisions », a-t-elle déclaré en conférence de presse. 

Pour le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, il s'agit d'une étape importante qui vient d'être franchie. « C'est un pas vers l'avant dans cette démarche pour en apprendre davantage sur le comment développer cette voie de contournement. Finalement, on y est arrivé!... Je suis heureux d'appuyer Lac-Mégantic dans ce dossier important. Nous allons voir aux étapes subséquentes, avec l'optimisme de l'entreprise choisie (AECOM). »

Enfin, le gestionnaire de secteur d'affaires de district, Transport Canada Est, chez AECOM, Jean-Stéphane Bédard, s'est dit fier de la confiance que Lac-Mégantic manifeste à son entreprise. « Car nous sommes la plus grande firme d'ingénierie au monde. Je peux vous garantir, madame la mairesse, que l'aspect humain sera pris en compte. »

Après la conférence de presse, M. Bédard a confié que « l'étude de faisabilité n'est pas si coûteuse, compte tenu qu'habituellement, il faut calculer 10 pour cent du coût des travaux projetés pour la réalisation du projet ». Comme la construction de la voie de contournement est sommairement évaluée à environ 150 à 175 millions $... »

L'étude devrait prendre trois ans à réaliser et comprendra trois étapes : l'étude d'opportunités, incluant l'étude des besoins et des solutions, l'étude d'avant-projet préliminaire et l'étude d'avant-projet définitif.

La première étape devrait être complétée tôt en 2016 et consistera à rassembler les données, la réglementation des municipalités où devrait passer la voie de contournement qui devrait s'étirer sur 15 à 17 kilomètres. Les Municipalités de Nantes et Frontenac ont d'ailleurs demandé à faire partie des discussions et des étapes de l'étude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer