La Journée trippante sans «tripes»...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Nelson Fecteau
La Tribune

(DISRAELI) L'édition 2015 de la Journée trippante de Disraeli verra sa programmation amputée de sa plus importante activité, la descente de la rivière Saint-François.

En dépit d'un record de participation l'an dernier avec 1915 descendeurs, le comité organisateur a pris la décision de faire relâche au niveau de la descente de la rivière Saint-François en 2015 pour se donner un peu de recul. « Il est primordial de sécuriser davantage les participants lors de la descente et de conscientiser la clientèle face aux dangers de la consommation en cours de descente », fait-on valoir du côté du comité organisateur.

« La décision n'a pas été facile à prendre. C'est une décision réfléchie qui se devait d'être prise. Ce n'est pas de gaieté de coeur que nous en sommes arrivés là », de commenter Sylvain Goulet, président du comité organisateur.

Cette année de restructuration visera donc à améliorer plusieurs aspects importants relatifs à la sécurité des participants. « Nous croyons être en mesure d'apporter ces changements positifs et nécessaires afin de présenter à nouveau l'activité en 2016. La descente de la Journée trippante demeurera toujours un défi stimulant, générateur de sensations fortes », affirment les organisateurs.

M. Goulet n'a pas caché que la consommation d'alcool par certains descendeurs menaçait la sécurité des participants et des bénévoles. « C'était un réel problème. Le facteur sécurité se devait de primer », d'estimer M. Goulet.

Les organisateurs précisent qu'ils désirent que l'événement valorise davantage le plein air, la famille ainsi que l'expérience sportive et artistique. L'année dernière, l'ajout du volet TRIPART avait bonifié la programmation tout en ajoutant un cachet artistique et carnavalesque.

Le comité organisateur est également placé devant le besoin de recruter de nouveaux bénévoles qui seront affectés à diverses tâches avant et pendant l'événement. « Nous vivons un problème flagrant de recrutement de bénévoles. Accueillir 1915 descendeurs comme l'an dernier nécessite une logistique incroyable. Il nous faut pas moins de 150 bénévoles. Les temps ont changé. Dans les années antérieures, les gens venaient offrir leurs services, pas aujourd'hui », explique Sylvain Goulet.

La 33e édition de la Journée trippante sera présentée sans « trippes » les 10, 11 et 12 juillet. « Nous travaillerons à vous présenter une programmation des plus diversifiées pour l'édition 2015. Une foule d'activités vous seront proposées et nous espérons vous compter parmi les participants à cet événement. Nous souhaitons fortement que les habitués de la Journée trippante soient compréhensifs et conscients de nos préoccupations », de conclure les organisateurs par voie de communiqué.

Le retour de la descente pour 2016 est-il possible? « Nous étudions déjà des pistes de solutions. Des solutions viables et un partenariat. Techniquement, ce n'est pas possible pour 2015. Nous voulons recentrer l'événement sur les aspects sportif et familial », de conclure Sylvani Goulet qui souhaite également combler le départ de quatre personnes au sein du comité organisateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer