La saison de la grippe s'éternise

Bien des Québécois continuent d'avoir la grippe même si le printemps est à nos... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Bien des Québécois continuent d'avoir la grippe même si le printemps est à nos portes. En effet, tous les indicateurs cliniques de l'activité grippale se maintiennent au-delà des chiffres attendus pour cette période de l'année, en partie à cause des virus de l'influenza A et B, mais aussi à cause du virus respiratoire syncytial (VRS). Même si le pic de circulation du VRS semble être passé, la circulation de ce virus se maintient à un niveau modéré depuis la mi-novembre.

Au Québec, comme dans le reste du Canada, la grippe B/Massachusetts prédomine; elle était pourtant comprise dans tous les vaccins distribués au Québec.

Rappelons que, cette année, le vaccin contre la grippe distribué au cours de l'automne a offert un très faible taux de succès, frôlant même le 0 % d'efficacité.

Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé mardi ses recommandations concernant la composition du vaccin antigrippal pour la saison 2015-2016. Le vaccin qui sera administré pendant la prochaine saison sera composé d'une nouvelle souche d'influenza A (H3N2) analogue à celle qui a circulé au cours des derniers mois.

Il comprendra aussi une composante de l'influenza A (H1N1) et d'influenza B. Pour le vaccin qui contient quatre couches, il comprendra une protection contre une deuxième souche d'influenza B.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer